Rassemblement devant le palais de justice de Nîmes pour soutenir les gilets jaunes lors de leur procès, le 20 juin 2019.

Ce jeudi 20 juin, un
gilet jaune passait en procès au tribunal correctionnel de Nîmes
pour des accusations datant du 22 décembre, lors de l’acte VI des
gilets jaunes, à savoir « participation sans arme à un
attroupement après sommation de se disperser » et « entrave
à la circulation ». Le prévenu, Roland, est par ailleurs un
militant bien connu de la région.

Au début de l’audience, le juge et le procureur se sont mis d’accord pour reporter le procès pour des questions de procédure. L’accusé a répondu « qu’on ne convoquait pas des gens pour rien » avant de lancer le slogan « police partout, justice nulle part », repris en cœur par les nombreuses personnes venus le soutenir dans la salle d’audience.

Le procureur a alors
ordonné l’interpellation du prévenu, provoquant de vives
réactions.

Les procès des
autres gilets jaunes comparaissant au tribunal aujourd’hui se
déroulent désormais à huit clos.


Article publié le 20 Juin 2019 sur Lepoing.net