Avril 30, 2016
Par Le Monde Libertaire
89 visites


par pat de botul le 30 avril 2016

Ni d’oubli ni pardon

A Rennes, un étudiant a perdu un œil, atteint par un tir de LBD40, un projectile de la même famille que les flash-balls, lors d’affrontements entre manifestants contre la loi El Khomri et les forces du désordre.

Témoignage d’Hugo Poidevin, un étudiant rennais présent au moment du drame : ” J’ai dû prendre soin d’un étudiant de 20 ans qui venait de perdre son œil à cause d’un flash-ball. Je n’ai pas de mots. Et ça, on n’oubliera jamais et on ne pardonnera jamais “.
Patrick Strzoda, préfet d’Ille et Vilaine, nommé directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur a, pour sa part, défendu la police : ” 78 policiers ont été blessés jeudi, dont certains grièvement à Paris”, sans pour autant signaler le nombre de blessés du côté des manifestants et évoquant la sempiternelle image des ” casseurs professionnels “, alors que les violences policières acharnées ont été constatées dans tous les cortèges et sont visibles depuis le début du mouvement et ne cessent de s’intensifier et de se s’institutionnaliser.

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …




Source: