Comme chaque année et depuis maintenant 6 ans nous nous sommes retrouvé.e.s ce mercredi 5 juin 2019 pour commémorer la mort de Clément Méric. Pour cette fois nous avons décidé d’ouvrir l’organisation de cette mobilisation à toute organisation désirant s’impliquer dans l’antifascisme populaire. Ont répondu à l’appel syndicats, associations et collectifs de lutte. Comme l’organisation, le mot d’ordre de cette mobilisation se voulait plus ouvert : contre l’extrême-droite notre lutte est sans frontière ! Notre but étant de rendre hommage à notre camarade, et à toutes les victimes du fascisme, et aussi manifester notre solidarité avec tous les peuples sous le joug de gouvernements d’extrême droite.

Ne baissons pas les yeux ! Combattons l’extrême-droite !

   C’est dans ce contexte qu’un peu plus de 300 personnes se sont retrouvées en ce 5 juin pluvieux. Partants de la prison saint Michel, où furent exécuter des résistants du F.T.P. MOI* et enfermer des partisan.e.s de la lutte antifranquiste et antifasciste, nous avons ensuite remonté les boulevards, la préfecture nous ayant refusé l’accès au centre ville. Le cortège, dynamique et divers, à l’image de l’antifascisme d’aujourd’hui, a su se faire entendre et se montrer : fumigènes tout au long du parcours, slogans repris en chœur, prises de parole, tracts distribués le long du parcours, portraits des camarades et personnes tombées sous les coups de l’extrême-droite, banderole explicite et lisible.

   On apprécie aussi la présence kurde importante et les soutiens palestiniens, renforçant la portée internationaliste de notre action commune. La manifestation unitaire a permis de rappeler à toutes et tous la réalité de l’extrême droite et la nécessité de la lutte antifasciste, partout et tout le temps.

Ne baissons pas les yeux ! Combattons l’extrême-droite !

Tout comme l’a fait notre camarade Clément, nous ne baissons pas les yeux face à l’extrême-droite, nous refusons sa violence, nous combattons ses idées et ses actes.

Malgré le contexte actuel, marqué par les agressions fascistes commises par les identitaires toulousains, la manifestation s’est passé sans encombres et s’est dispersée à Jeanne d’Arc.

Fort de ce succès nous tenons a remercier les organisations signataires qui ont participé à nos côtés à l’élaboration de cette mobilisation. Nous espérons aussi que ce travail collectif favorise et renforce nos liens et nous rendent plus efficaces dans nos luttes contre le fascisme, le capitalisme et toute oppression. Et pourquoi pas aboutisse à une manifestation de plus grande ampleur l’an prochain.

Le tract distribué pendant la manifestation et lu en prise de parole :

Quelques photos :

http://www.krasnyicollective.com/NEWS/toulouse-antifasciste/

Ne baissons pas les yeux ! Combattons l’extrême-droite !

Post Scriptum :

Étonnamment une personne, venue pour la manifestation, a été choqué par la présence d’organisations et de slogans kurdes dans le cortège. Nous tenons donc a rappeler dans ce communiqué notre soutien à la cause kurde, peuple colonisé depuis des siècles par l’empire Ottoman et privé de son indépendance lors de l’éclatement du dit empire. Leur lutte pour l’autodétermination et le confédéralisme démocratique s’inscrit sur tout les fronts, des légaux à ceux armés. Si l’on peut être en désaccord avec les stratégies de certains groupes kurdes le fait de les traiter comme des ennemis, de les filmer et de les exposer sur les réseaux sociaux est grave et inacceptable. Ce sont des pratiques qui nuisent à la sécurité des militant.e.s et que nous ne pouvons donc que condamner.

*Francs-tireurs et Partisans – Mains d’œuvre Immigrée

Publicités


Article publié le 18 Juin 2019 sur Unionantifascistetoulousaine.wordpress.com