Octobre 24, 2020
Par Sans Nom
316 visites


Belga/AFP, 24 octobre 2020

La Campanie, région du sud-ouest de l’Italie fait l’objet de nouvelles mesures restrictives visant à endiguer une hausse rapide de la courbe des contaminations. Mais le couvre-feu (23h00 à 05h00) instauré vendredi et la crainte d’un nouveau confinement ont d’ores et déjà suscité un vent de colère dans la région, se traduisant par des manifestations avec quelques débordements.

Vers 23 heures, plusieurs centaines de personnes, souvent jeunes, ont allumé des fumigènes, incendié des poubelles et lancé des projectiles sur les policiers antiémeute déployés dans le centre-ville. Des appels avaient été lancés sur les réseaux sociaux pour défier le couvre-feu également en vigueur dans les régions de Rome et de Milan.

Le sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur, Carlo Sibilia, a notamment relayé une vidéo où plusieurs véhicules des forces de l’ordre sont pris à partie. « Les commerçants, les barmans, les entrepreneurs, les ouvriers, ne protestent pas de cette manière », écrit-il, qualifiant les auteurs des violences de « criminels ». Cette vidéo en agrège plusieurs sur différents moments de cette soirée d’affrontements. Le Premier ministre y est insulté et associé au dictateur Benito Mussolini, au pouvoir de 1922 à 1945.

Le gouvernement italien prépare en ce moment un nouveau décret renforçant les mesures déjà prises. Parmi les hypothèses de travail, les bars, glaciers, pâtisseries et restaurants devraient fermer le week-end ainsi qu’en soirée à partir de 18 heures (ou 20 heures, l’horaire est en discussion) en semaine. Salles de sport et piscines seront aussi fermées. Il sera aussi sans doute recommandé d’éviter les déplacements hors de sa commune de résidence.




Source: Sansnom.noblogs.org