Une “collaboration” hebdomadaire pour contrôler les passagers


C’est la première annonce politique depuis que le Parti Socialiste a remporté les élections municipales à Nantes, sur fond d’abstention ultra majoritaire. La police nationale déployée chaque semaine dans les transports en commun, en plus des contrôleurs.

Selon Ouest-France, « la police nantaise collabore avec la Tan, pour contrôler les passagers du tram. Ces contrôles sont devenus hebdomadaires et seront maintenus tout l’été.

Mercredi 1er juillet, la Semitan et la police nantaise se sont coordonnées pour un contrôle groupé dans les transports. Le contrôle était double : des titres par les agents Tan (amende de 55 €) et du port du masque par les policiers (amende de 135 €). »

Alors que le réseau de transports nantais est truffé de caméras, la mairie renforce l’étau sécuritaire dans ses véhicules. Pendant la campagne, la liste socialiste proposait en effet « la création d’une police métropolitaine des transports en cas de victoire » avec le recrutement d’une « trentaine d’agents seront recrutés pour intervenir à l’intérieur des rames et sur les quais. »

Projets inutiles, répression dans tous les sens et impunie, destructions de parcs, gentrification, tickets de teams hors de prix, caméras et flics armés dans les transports. Décidément, c’est beau une ville de gauche !


Source :


25k
fb-share-icon156695

27k


Article publié le 06 Juil 2020 sur Nantes-revoltee.com