Le vendredi 11 septembre, rassemblement devant le tribunal à partir de 14h pour soutenir le conducteur du camion ainsi que les autres personnes interpellées ce soir-là.

Rendez-vous à 20h place du Bouffay pour une déambulation festive. Amenez tous vos appareils et instruments musicaux.

VENDREDI 11 SEPTEMBRE À NANTES : EN AVANT LA MUSIQUE

Le weekend des 11, 12 et 13 septembre devait être réservé à une grande mobilisation à Nantes contre l’Université d’été d’En Marche. Le parti du président ayant annulé en panique, ces trois jours de protestation n’auront pas lieu. En revanche, le vendredi 11 septembre, c’est le procès du conducteur de camion sono arrêté au début de l’été, lors de la fête de la musique. A cette occasion, un appel à venir en masse soutenir l’inculpé devant le tribunal, suivi d’une déambulation festive, circule. Voici l’appel à faire tourner :

Vendredi 11 septembre à Nantes : soutien au conducteur du camion sono arrêté lors de la fête de la musique suivi d’une fête de rue

Le 21 juin 2020, le préfet de Loire-Atlantique a encore fait des siennes à Nantes. Un an après la noyade de Steve causée par la police, une fête de rue était organisée, pour ne pas laisser ce crime tomber dans l’oubli, et pour affirmer le droit de faire la fête en dehors des cadres conventionnels.

Claude d’Harcourt sort alors les grands moyens et interdit purement et simplement tout rassemblement et manifestation ce week-end là, ainsi que tout transport de matériel sonore. Une manifestation musicale a tout de même lieu le soir, déambulant dans une ville militarisée, sous des salves régulières de grenades lacrymogènes. Un camion sono, sorti pour l’occasion, met une ambiance joyeuse et exaltante. Mais la police ne peut pas laisser passer un tel affront. Alors que le camion sono quitte le cortège, la police interpelle le conducteur et l’accuse de « violences avec arme sur agent dépositaire de l’autorité publique », l’arme étant… le camion. La fin de la musique signe le début de la chasse policière. Plusieurs personnes sont interpellées ce soir-là. Pour l’exemple.

Vendredi 11 septembre a lieu le procès du conducteur du camion. Il est impensable que cette audience se passe dans le silence. Le préfet a par deux fois terrorisé la fête de la musique à Nantes. Puisqu’il n’accepte pas qu’elle ait lieu le soir du 21 juin, alors elle sera d’autant plus percutante le soir du 11 septembre.

Rassemblement devant le tribunal à partir de 14h pour soutenir le conducteur du camion ainsi que les autres personnes interpellées ce soir-là.

Rendez-vous à 20h place du Bouffay pour une déambulation festive. Amenez tous vos appareils et instruments musicaux.

Ils ne nous empêcheront pas de faire la fête !


Article publié le 06 Sep 2020 sur Expansive.info