Novembre 4, 2020
Par Indymedia Nantes
138 visites


1-medium

2-medium

3-medium

4-medium

5-medium

A Nantes, le lycée Guist’hau était mobilisé, et les jeunes ont du faire face à une intervention des forces de l’ordre. Des lycéens témoignent : « il y a eu une intervention d’une patrouille de police qui a tout de suite poussé des élèves pour les intimider, un gars s’est fait balayer. Et sinon l’administration […] assume de continuer avec des mesures stériles et un protocole inapplicable. Ce sont les gardiens et l’administration qui ont viré les poubelles avec la police. » Des mobilisations ont aussi été signalées aux abords du lycées Michelet, à Nantes. Enfin, des enseignants se sont mis en grève au lycée Camus, quartier Bellevue à Nantes. Des grèves et des arrêts de travail spontanées se multiplient dans les établissements.

A Saint-Nazaire, c’est la Cité scolaire Aristide Briand, un des plus grands lycées de France, qui était bloqué ce matin. Plusieurs centaines d’élèves ont fermé les entrées et allumé un feu. Un lycéen explique : « être à 35 dans une classe sans distanciation et sans aérer ce n’est pas possible ». La police et les pompiers sont intervenus mais les cours ont été interrompus toute la matinée.

Ces événements s’inscrivent dans le cadre du mouvement national de protestation contre l’absence de protocole sanitaire dans les établissements scolaires, et la gestion absurde et autoritaire de la crise.




Source: Nantes.indymedia.org