Nantes : L’activité commerciale de Bouffay plombée après l’incendie de l’armoire téléphonique lors de la dernière émeute

On nous explique qu’ « à l’intérieur, tout a fondu et comme il s’agit de câbles en cuivre, la chaleur s’est transmise jusque dans la chambre, au pied de l’armoire, dans le sol. », que « Ce sont environ 10 000 connexions qu’il faut refaire, reconnecter les câbles sains aux câbles neufs posés en remplacement de ce qui a fondu. Un travail de fourmi. » Enfin, « dans le quartier, la destruction de l’armoire téléphonique a eu des conséquences. Pour les particuliers, bien sûr, qui doivent se passer d’internet mais surtout pour les commerçants.
Certains, en plus de la énième baisse d »activité due à la manifestation de samedi doivent maintenant subir la panne de réseau qui bloque les terminaux de paiement électroniques. »

Conclusion d’un commerçant : « A part faire la poussière de mon commerce, je ne peux rien faire. Sans téléphone et sans internet, impossible de passer la moindre commande à mes fournisseurs » reconnait cette commerçante. »

Franchement, des antennes et centraux de téléphonie qui les alimentent jusqu’aux armoires de rue choisies avec soin, il y a vraiment de quoi s’occuper pour couper la chique à ce monde inter-policé… euh inter-connecté !

[Repris de la presse locale, 17.09.2019]


Article publié le 20 Sep 2019 sur Nantes.indymedia.org