Mars 15, 2017
Par Indymedia Nantes
89 visites


A Nantes, les patrouilles de police, le vrombissement des hélicoptères et les gaz lacrymogènes font désormais couleur locale. Pas suffisant pour les élus. Cette semaine, la mairie socialiste de Nantes sort l’artillerie lourde pour surveiller ses administrés. Trois nouvelles décisions à suivre de près :




Source: