Mai 14, 2021
Par Rennes Info
388 visites


Lettre envoyée à la direction du lycée Bréquigny par des enseignants et enseignantes suite à l’intervention policière du lundi 10 mai dernier.

Rennes, le 11 mai 2021

À madame la proviseure-ajointe Lycée Bréquigny

Ce lundi 10 mai 2021, nos élèves se sont mobilisé.es pour demander l’annulation des épreuves de
fin d’année et le contrôle continu, comme cela avait été le cas l’an dernier.

Nos lycéen.nes ont choisi d’organiser un blocus mais la police est rapidement intervenue. Quatre
fourgons de la Compagnie Départementale d’Intervention ont dégagé l’entrée en faisant usage de la
force : bousculades et coups de matraque sur un jeune au sol alors que les élèves faisaient une
chaîne humaine. Nous notons aussi que les policiers ont été autorisés à entrer dans l’enceinte de
l’établissement pour s’opposer aux élèves.

Cela est particulièrement choquant et inacceptable.
Des « blocus » se sont déjà déroulés au lycée Bréquigny sans que cela ne dégénère. Nous sommes
surpris.es de cette évolution des pratiques au sein de notre établissement depuis l’an dernier. Il est
nécessaire que la direction de l’établissement ne délègue pas la gestion des conflits lycéens à la
police. Notre rôle est d’éduquer les élèves, ce qui passe par le dialogue et non l’intimidation et la
répression.

Par ailleurs, nous affirmons que nous ne pouvons aller enseigner en entrant au lycée sous escorte
policière.

Nous déplorons ce qui s’est passé et nous souhaitons que cette pratique ne devienne pas une
habitude dans la gestion des mobilisations de nos élèves.

Si cela devait se reproduire, nous nous laissons la possibilité de faire usage collectivement de notre
droit de grève.

Des enseignants et enseignantes du lycée Bréquigny.




Source: Rennes-info.org