L’union syndicale Solidaires rĂ©unie en comitĂ© national apporte tout son soutien au personnel de la BibliothĂšque publique d’information, Ă  Paris, qui est en grĂšve aujourd’hui, jeudi 10 septembre 2020, afin de dĂ©noncer la situation inacceptable des agent-e-s prĂ©caires de cet Ă©tablissement.

En effet, il n’est plus possible que la Bpi emploie des prĂ©caires sur des contrats de 6 mois non – renouvelables, Ă  temps incomplet et pour des salaires de misĂšre de 450 Ă  600 euros, pour ensuite les mettre au chĂŽmage et les remplacer par de nouveaux/elles prĂ©caires. Surtout dans le contexte de la crise sociale et sanitaire actuelle.

L’union syndicale Solidaires appuie donc les revendications des grĂ©vistes de la Bpi d’une prolongation immĂ©diate de l’ensemble des contrats qui se terminent mi-septembre, d’une amĂ©lioration de leurs droits et d’une vraie procĂ©dure de protection en cas de contamination face Ă  l’épidĂ©mie.

Nous exigeons aussi que soit mise en Ɠuvre une procĂ©dure permettant ensuite leur stabilisation et leur passage en CDI, dans la perspective d’un plan de titularisation des salariĂ©-es du MinistĂšre.

La prĂ©caritĂ© n’est pas une fatalitĂ©.

Paris, le 10 septembre 2020

Article publié le 10 septembre 2020


Article publié le 10 Sep 2020 sur Solidaires.org