Motion de la Fédération Anarchiste adoptée au 80ème congrès à Merlieux le 6 juin 2022.

Non aux guerres, non aux impérialismes Activons la résistance internationaliste

L’Afghanistan, la Syrie, le Yémen, le Soudan, le Sahel, la Birmanie, pour ne prendre que les exemples les plus récents… la liste est longue de ces affrontements armés, menés par les états ou instrumentalisés par eux.

L’OTAN nous est présentée comme un outil de défense des populations occidentales alors qu’elle représente le bras armé de de l’état américain sur un continent qui n’est pas le sien, l’Europe, pour étendre son emprise économique, militaire et culturelle globale.

Sa finalité n’est pas la défense des individus et des peuples mais le maintien d’un ordre capitaliste et étatique.

Ce n’est pas parce que la guerre nous est rendue particulièrement visible en Ukraine qu’elle a disparu dans le monde.

Poutine et son régime tyrannique ont envahi l’Ukraine en février 2022 mais le conflit existait déjà dans le Donbass et en Crimée depuis 2014. Parmi les causes, la nostalgie impériale soviétique (sinon tsariste) du pouvoir russe reste vive. Elle ne craint pas tant le rapprochement des Ukrainiens avec l’Union Européenne ou l’OTAN que leurs aspirations démocratiques de liberté d’expression et de réunion incarnées à tort ou à raison par l’Occident.

Les guerres sont aussi l’occasion pour les marchands d’armes de France et d’ailleurs de faire des profits et pour les belligérants d’utiliser le corps des femmes comme champ de bataille (viol, prostitution..) pour annihiler la résistance de la population.

Les guerres justifient pour les états l’augmentation des budgets militaires au détriment des budgets sociaux. Elles accélèrent la militarisation accrue des sociétés, par ailleurs déjà soumises à des répressions de plus en plus brutales. Les armes qui sont produites se retournent toujours contre nous.

Profitant du chaos et de la désorganisation des chaînes d’approvisionnement, les états et les entreprises tirent leur épingle du jeu : Ils spéculent sur les marchés en organisant la rareté (parfois imaginaire) des biens pour augmenter les prix et les profits. Ils en profitent pour accélérer la transition énergétique, non pas en faveur d’énergie alternative de la filière électronucléaire et/ou d’hydrocarbures provenant de pays dits «amis » (l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis), sans compter le gaz de schiste que les Américains vendront en masse.

En outre, après avoir mené d’intenses destructions, le système politique et économique dominant finit toujours par organiser des plans de relance et de reconstruction qui bénéficient aux puissants.

Nous anarchistes, depuis toujours hostiles au bellicisme et à la militarisation, nous préoccupons de cette escalade guerrière.

Nous soutenons les populations :

  • condamnées à l’exil, en défendant leur accueil inconditionnel
  • contraintes à rester au péril de leur dignité et de leur vie
  • confrontées à la difficile situation du choix des armes ;

Nous saluons la nécessité pour les individus et les peuples de faire face aux agresseurs (résistance active, résistance passive par, notamment, l’objection de conscience, la désertion, le boycott des bureaux de recrutement..).

Les anarchistes n’oublient pas que la façon de résister conditionne l’issue des conflits et l’avenir des sociétés à reconstruire.




Source: Grainedanar.org