Incendie le 29 septembre Ă  Moria, l’un des camps de la honte en GrĂšce, situĂ© Ă  Lesbos, prĂšs des cĂŽtes turques.

MORIA : LE FEU ET LA RAGE

Il y a au moins deux morts dans l’incendie : une femme et un bĂ©bĂ©. Pendant qu’une partie du camp essayait d’aider les personnes en danger, Ă  l’autre bout, des rĂ©fugiĂ©s ont explosĂ© de rage dans une Ă©meute contre les services de police qui ont empĂȘchĂ© les pompiers de passer. La direction de la police Ă  AthĂšnes vient d’annoncer qu’elle envoie immĂ©diatement des MAT (CRS) sur place.

Moria-le-feu-et-la-rage-medium

Ce camp vient rĂ©cemment d’atteindre le chiffre exorbitant de 13000 personnes confinĂ©es, pour 3000 places seulement (Ă©valuation du HCR). Il a Ă©tĂ© conçu par des « spĂ©cialistes Â» de l’Union europĂ©enne, dont la plupart envoyĂ©s par Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’intĂ©rieur en France, qui s’était dĂ©placĂ© dĂ©but 2016 pour superviser sa mise en place, avant l’inauguration par Tsipras en compagnie de plusieurs dirigeants europĂ©ens dont Martin Shulz.

Non loin du camp, avant-hier, 7 migrants dont un bĂ©bĂ© n’ont pas pu ĂȘtre secourus Ă  temps et sont morts noyĂ©s au large des cĂŽtes, dans un contexte de durcissement de la situation (rencontre Mitsotakis-Erdogan mardi Ă  New York).

Depuis trois ans, des gens sont morts de maladies, notamment liĂ©es Ă  une mauvaise alimentation (plusieurs scandales d’aliments pĂ©rimĂ©s et avariĂ©s), Ă  des conditions d’hygiĂšnes innommables (trop peu de latrines, surpeuplement
) et au manque de protection face aux variations climatiques (des tentes sous la glace et de la boue partout durant l’hiver
).

Pendant ce temps, le nouveau gouvernement de Kyriakos Mitsotakis continuer d’évacuer nos squats athĂ©niens oĂč les enfants sauvĂ©s des eaux vivaient heureux.

Le pouvoir est un voleur de vies !

Refugees welcome ! Squats no camps ! Exarcheia resist !

Yannis Youlountas

__________

MISE À JOUR À 20:30 HG (19:30 heure française)
— L’incendie est Ă©teint, mais les Ă©meutes continuent dans la nuit qui commence Ă  tomber.
— Des sources contradictoires parlent d’un mort et d’autres de deux morts. La plupart Ă©voquent une femme et un bĂ©bĂ©. Il y aurait Ă©galement au moins 4 blessĂ©s hospitalisĂ©s.
— Un avion C130 vient de s’envoler d’Elefsina, Ă  l’ouest d’AthĂšnes, avec Ă  son bord trois escadrons de MAT (CRS). Le chef de la police est Ă  leurs cĂŽtĂ©s ainsi que le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral Ă  l’immigration.

A voir:

Le vrai visage de l’Europe forteresse – GrĂšce, janvier 2017 -> https://www.youtube.com/watch?v=vZLoGrrejkc

Notara 26 : l’accueil des rĂ©fugiĂ©s/migrants Ă  Exarcheia (AthĂšnes) -> https://www.youtube.com/watch?v=Aq3SUliz34A


Article publié le 01 Oct 2019 sur Nantes.indymedia.org