Juillet 31, 2016
Par Paris Luttes
179 visites

Les expulsions des sans logis, mal logés et squatteuses/squatteurs s’enchaînent sans temps mort : campement des réfugié·es à Jaurès le 22 juillet, le 25 juillet le Kremlin-Bicêtre : ouverture-expulsion du squat du 41 avenue de Fontainebleau, Saint Ouen : expulsion des habitant·es du foyer CARA le 26 juillet et le 28 expulsion des 13 familles Rroms du 250, boulevard de la Boissière à Montreuil…

Un groupe de Montreuillois·es et l’association Rom réussite lancent un appel aux militant·es et aux « pouvoirs publics » afin que tout·es les expulsé·es soient logé·es de façon pérenne et que la scolarisation des enfants continue sans changement d’école.

Jeudi matin 28 juillet, à l’aube, 13 familles qui vivent depuis plusieurs années au 250, boulevard de la Boissière à Montreuil ont été délogées par les forces de police. Une grue, protégée par 14 fourgons de CRS, a immédiatement détruit une partie des habitations. Aucune des 13 familles n’a pu récupérer la totalité de ses effets, ni même la nourriture et le lait maternisé.

La quasi-totalité des enfants vont à l’école. Ces familles étaient demandeuses de logements pérennes.

Pour la deuxième nuit consécutive, ce vendredi 29 juillet, les 13 familles vont dormir sur le trottoir.

(…)

La mairie invite maintenant les familles… à se débrouiller par elles-mêmes : l’appel au 115, soit un logement d’urgence qui n’offre aucune visibilité.

Nous ne pouvions qu’attendre mieux d’une mairie qui se pare des valeurs de solidarité.

(…)

Plus d’infos auprès de Rom réussite et sur Montreuil riposte




Source: