Décembre 11, 2020
Par Attaque
184 visites


Montréal Contre-Information / lundi 7 décembre 2020

Cette île est sillonnée de voies ferrées : ce sont des artères qui permettent la circulation des capitaux à travers le continent, des conduits pour le transport du bitume et d’autres produits d’exploitation des ressources, de colonisation et de mort. Les rails ont toujours été l’instrument de l’expansion coloniale. Dans tous ces territoires, les premiers chemins de fer ont déplacé les peuples autochtones, transporté les troupes qui ont réprimé les soulèvements et cimenté l’identité nationale d’un État colonisateur naissant.

L’hiver dernier, en réponse à l’incursion de la police en territoire Wet’suwet’en et à l’arrestation de défenseurs de la terre, il y a eu des blocages de voies ferrées à travers tout le soi-disant Canada. L’année suivante, cet État colonisateur avide de ressources a poursuivi ses attaques contre les peuples autochtones. Des territoires Wet’suwet’en et Secwepmeculew à l’ouest, aux territoires Six Nations et Algonquins plus près de nous, en passant par les Mi’kma’ki à l’est, les peuples autochtones ont été victimes d’un assaut de répression de la part de la police, des tenants de la suprématie blanche et d’autres colons violents.

Suite aux récents appels à fermer le Canada (Shutdown Canada), et pour une semaine de solidarité avec les luttes territoriales des autochtones, nous avons décidé d’agir contre les rails. À l’aube du lundi 30 novembre, plusieurs groupes autonomes ont interrompu la circulation des trains sur l’île de Montréal. Nous avons utilisé des câbles de démarrage pour imiter le passage des trains de marchandises, bloquant ainsi le réseau ferroviaire à plusieurs points de jonction clés. Au début d’une nouvelle semaine de travail, nous espérons que nos actions auront au moins mis un obstacle à la progression ordonnée de l’économie coloniale.

Avec tout notre amour à tou.te.s celles et ceux qui se battent pour défendre la terre contre le Canada.

— Des anarchistes




Source: Attaque.noblogs.org