Avril 13, 2021
Par Sans Nom
125 visites


Grabuge dans le Vieux-Montréal après une manifestation contre le couvre-feu
LPC/Radio Canada, 12 avril 2021

Des centaines de manifestants se sont réunis dans le Vieux-Port de Montréal dimanche soir pour protester contre le couvre-feu. Ils voulaient ainsi défier la nouvelle directive du gouvernement Legault qui a fait repasser le couvre-feu de 21 h 30 à 20 h. Les protestataires ont bloqué complètement la rue de la Commune près de la place Jacques-Cartier.

La majorité des manifestants étaient des jeunes ne portant pas le masque. Ils ont scandé des slogans insultant le premier ministre Legault et revendiquant plus de liberté, tout en faisant exploser des feux d’artifice. L’ambiance d’abord festive s’est toutefois envenimée lorsque certains d’entre eux ont allumé un feu de déchets sur la place Jacques-Cartier.

Des dizaines de policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), certains issus des forces antiémeute, ont été envoyés sur les lieux pour disperser la foule. À l’arrivée des policiers, un peu après 20 h 30, des dizaines de manifestants se sont dispersés pour semer le chaos dans les rues pavées du quartier touristique de Montréal. Des incendies ont été allumés dans des poubelles à de nombreuses intersections. Des manifestants ont ramassé les objets qu’ils pouvaient trouver dans la rue pour ensuite les lancer et fracasser des vitrines de magasins.

Lundi matin, selon le bilan provisoire du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), il y avait eu 7 arrestations pour des actes criminels, 107 constats d’infraction décernés pour violation de la Loi sur la santé publique et 1 pour violation d’un règlement municipal. Les policiers ont constaté plusieurs dizaines de méfaits, d’incendies criminels, d’introductions par effraction et de cas d’entrave au travail des policiers. Trois autobus de la STM ont été visés par les casseurs et légèrement endommagés par des projectiles lancés vers les véhicules.

La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a réagi lundi matin : « Des débordements comme ceux d’hier soir dans le Vieux-Montréal ne peuvent être tolérés. On a le droit d’exprimer nos désaccords, mais on doit le faire dans le plus grand respect des règles sanitaires en vigueur.»

La mairesse de Montréal a abondé dans le même sens : « Le grabuge observé dans le Vieux-Montréal hier soir est absolument inacceptable. La fatigue liée à notre lutte contre la COVID-19 ne justifie en rien la destruction de biens publics et le non-respect des règles. Nous devons demeurer solidaires et nous serrer les coudes. »

Let’s block ads! (Why?)




Source: Sansnom.noblogs.org