Janvier 20, 2020
Par Le Poing
185 visites


Ce dimanche 19 janvier, une centaine de personnes se sont réunies à Montpellier pour protester contre la Manif Pour Tous. Des contre-manifestations se sont aussi déroulées à Paris et Toulouse.

De nombreuses personnes LGBTI gardent un souvenir trĂšs douloureux de l’époque oĂč le projet de loi du mariage pour tous Ă©tait discutĂ©, lorsque la Manif Pour Tous a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 2012. Ce regroupement de 37 associations aujourd’hui structurĂ© en parti politique a Ă©tĂ© trĂšs actif et a su bĂ©nĂ©ficier d’une tribune mĂ©diatique alors mĂȘme qu’il s’agit d’une infime minoritĂ© haineuse.

Comme l’explique le communiquĂ© du Groupe Action Trans 34 Ă  l’appel du rassemblement, « elle [la manif pour tous] revient aujourd’hui pour nous empĂȘcher de fonder une famille grĂące Ă  la PMA et Ă  l’adoption ». Le collectif rĂ©actionnaire, communiquant dĂ©sormais sous le nom de « Marchons Enfants » s’oppose en effet Ă  la loi de bioĂ©thique dont le premier acte a Ă©tĂ© adoptĂ©e avec l’ouverture de la PMA (ProcrĂ©ation MĂ©dicalement AssistĂ©e) pour les couples de femmes et les femmes cĂ©libataires le 27 septembre 2019 (les personnes trans et intersexe sont toujours exclues aprĂšs cette loi). Ils demandent le retrait de cette loi et protestent face Ă  la suite des discussions sur la bioĂ©thique qui vont avoir lieu au SĂ©nat Ă  partir de ce mardi 21 janvier.

Dans leur communiquĂ©, les organisateurs dĂ©noncent LMPT comme faisant appel Ă  la « libertĂ© d’agresser » les personnes LGBTI. Si la prĂ©sence de l’organisation homophobe Ă  Montpellier se rĂ©sume Ă  quelques affiches et stickers rĂ©guliĂšrement collĂ©s – et aussi vites arrachĂ©s – le mouvement tente de se re-former Ă  l’échelle nationale. Les organisateurs du contre-rassemblement ont ainsi Ă  cƓur de ne laisser passer aucun signe de leur existence.

La centaine de personnes présentes, aprÚs un discours devant la Préfecture a formé un cortÚge qui a déambulé dans le centre-ville, en passant par la Comédie et la gare avant de se disperser au Peryou.

Le calendrier de mobilisation de LMPT se fixe sur des dates historiques pour le fĂ©minisme et la communautĂ© LGBT. C’est le cas du 17 janvier 1975 qui est le jour oĂč la loi Simone Veil a rendu lĂ©gal l’avortement. Ils prĂ©voient de nouvelles manifestations le 8 mars (journĂ©e internationale pour les droits des femmes) et le 17 mai (journĂ©e internationale de lutte contre l’homophobie). Des nouvelles contre-mobilisations seront donc prĂ©vues.




Source: Lepoing.net