Octobre 5, 2022
Par Le Poing
221 visites


Des syndicalistes de l’éducation se sont rassemblés ce mercredi 5 octobre devant le rectorat de Montpellier. Image d’illutration

Des syndicalistes de l’éducation se sont rassemblés ce mercredi 5 octobre devant le rectorat de Montpellier pour demander la pleine application d’un décret de CDIsation des assistants d’éducation ( AED, AP et APS) et des embauches dans les vies scolaires de l’académie.

Les assistants d’éducation font partie des personnels les plus précaires de l’Éducation Nationale. Ils s’étaient mobilisés à plusieurs reprises, notamment contre d’éternelles reconductions des contrats en CDD, en fin d’année 2020 et au début de l’année 2021.

Le jeudi 11 août, le ministère de l’Éducation Nationale publiait enfin un décret permettant aux personnels en question d’accéder à une embauche en CDI après six ans de fonction. Un progrès encore insuffisant pour Marc, syndicaliste à Sud Éducation 34, présent devant le rectorat de Montpellier en ce début d’après-midi du mercredi 5 octobre avec une dizaine de collègues : « On aimerait que les assistants d’éducation aient accès au statut de fonctionnaire, comme les profs, qui garanti plus de droits qu’un CDI classique »

Encore faudrait-il que le décret ministériel du 11 août soit pleinement appliqué dans toutes les académies. Ce qui était l’enjeu du rassemblement du jour. « Le rectorat de Montpellier, comme d’autres en France, met tout un tas de conditions à cette CDIsation, qui ne sont pas contenues dans le décret du 11 août. », nous explique Marc. « Ils demandent à certains à ce que les six années en tant qu’assistants d’éducation aient été effectuées en continu, et intégralement dans l’académie de Montpellier. Avec en plus la date de publication du décret, au mois d’août alors que certains finissaient leur sixième année ouvrant droit à un CDI au mois de juin, on se retrouve dans une situation absurde. D’un côté certains établissements manquent d’assistants d’éducation, de l’autre certaines demandes de CDIsation sont refusées par le rectorat. »

Les principales organisations syndicales de l’éducation, à savoir Sud Éducation, la CGT, FO et la FSU, se sont donc mises d’accord pour revendiquer la pleine application du décret de CDIsation des assistants d’éducation du 11 août et des embauches dans les vies scolaires de l’académie. Une délégation a été reçue au rectorat de Montpellier.

Le 12 avril 2022, Sud Éducation gagnait après plusieurs mobilisations un recours au Conseil d’État, et ouvrait pour les assistants d’éducation travaillant en éducation prioritaire le droit à l’indemnité REP/REP+. Plusieurs mois après, début octobre, le même syndicat a obtenu l’ouverture de ce droit pour les Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap (AESH).




Source: Lepoing.net