Mai 19, 2021
Par Le Poing
295 visites


Environ 150 enseignants, membres du personnel scolaire et parents d’élèves de plusieurs collèges et lycées de Montpellier se sont réunis ce mercredi 19 mai devant le rectorat pour revendiquer plus de moyens pour l’éducation.

Devant le rectorat, des tables ont été amenées pour fêter la réouverture des terrasses. Même si l’ambiance n’est pas à la fête : profs, parents et personnels sont présents pour dénoncer un manque de moyen criant dans de nombreux collèges, lycées et écoles de Montpellier.

A l’intersyndicale Sud-FO-SNES se sont joints des membres de la fédération de parents d’élèves FCPE 34, du collectif des AED Vie’s Colère 34 ainsi que des collectifs de parents, comme celui des Aiguerelles ou de Fontcarrade, ou encore le collectif des parents des écoles primaires.

Lors d’une réunion de préparation tenue le 10 mai, cette journée de mobilisation unitaire a été décidée, considérant que « la fermeture des classes, la pénurie d’enseignants, de CPE, de personnels de vie scolaire, d’AESH, d’infirmier-es médecins scolaires et de personnels administratifs n’est pas inéluctable. » Ultime pied de nez du ministère de l’éducation à tout ce beau monde : sur le dernier budget de l’année 2020, 200 millions d’euros n’ont pas été utilisés, et donc… rendus à l’Etat !

C’est donc une convergence de personnels de l’éducation déjà en lutte qui s’opère. Les AED, déjà mobilisés à plusieurs reprises pour des statuts décents dans tout le pays avec des grèves inédites, sont dans leur acte 4. Qui inclut trois jours de grève les 19, 20 et 21 mai, avec une manifestation nationale à Paris le 20. Ceux qui n’ont pas pût ou voulu faire le déplacement se retrouve cette après-midi devant le rectorat.

Le personnel du collège Fontcarrade sera quant à lui en grève demain, soutenu par les parents d’élèves, et avec un appel à rassemblement dès 7h45 devant l’établissement.

Les Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap préparent quant à eux une journée de mobilisation pour le 3 juin. Précarité, salaire misérable, formation au rabais, grille indiciaire méprisante, inégalité de traitement par rapport à d’autres personnels de l’Education Nationale : là aussi, la liste des griefs est longue. Leur journée de mobilisation sera ponctuée de plusieurs rendez-vous sur le département de l’Hérault : à 10h, rassemblement devant le collège d’Olonzac, à 12h30, rassemblements devant la sous-préfecture de Béziers et le rectorat de Montpellier.

En attendant, la demande d’audience du collectif unitaire avec la rectrice a été refusée… Les manifestants se réunissent place Candolle pour discuter des suites à donner à l’affaire, et promettent d’ores et déjà de nouvelles initiatives communes dès la semaine prochaine.




Source: Lepoing.net