Avril 15, 2022
Par Le Poing
82 visites


La vitrine du local a été fracassée par des projectiles

Ce jeudi 14 avril, vers 21h30, une grosse quinzaine de militants d’extrême droite ont attaqué le local auto-géré du Barricade, en jetant des projectiles et des fumigènes dans l’enceinte du bâtiment. La devanture a été détruite mais aucun blessé n’est à déplorer.

On l’écrivait déjà plus tôt dans la semaine à propos d’une agression islamophobe aux Rives du Lez, le climat politique ambiant fait pousser des ailes aux fascistes. Ce jeudi soir, le local associatif auto-géré le barricade a été attaqué par des individus cagoulés qui ont jeté des bouteilles en verre et des fumigènes sur et dans l’établissement. Les quelques personnes présentes à l’intérieur se sont défendues et les militants d’extrême-droite ont pris la fuite.

C’est la deuxième fois que le Barricade se fait attaquer par des nazillons depuis sa réouverture Rue Bonnie. Sur sa page Facebook, le collectif a néanmoins annoncé que ses activités et évènements (Yoga, couture, débats politique…) seraient maintenus.
A noter également que ce jeudi, des étudiants qui occupaient Science Po Paris pour s’opposer au second tour Le Pen-Macron se sont fait attaquer par des militants de la cocarde étudiante, du syndicat de droite l’UNI et de Génération Z.

L’occasion de rappeler que quel que soit le résultat des élections, ces attaques et actes violents de l’extrême-droite risquent encore d’augmenter ces prochaines années. Face à cette menace, mobilisons-nous ! Cela commence dès ce samedi 16 avril à 14h sur la Place de la Comédie pour une manifestation « Ni Macron ni Le Pen ! ».




Source: Lepoing.net