Décembre 9, 2016
Par Le Pressoir
219 visites
Les habitantes de la tour d’Assas manifestent le long des voies de tramway à Montpellier - 73.7 ko
Les habitantes de la tour d’Assas manifestent le long des voies de tramway à Montpellier

Une trentaine de femmes et d’enfants du collectif de la tour d’Assas manifeste de nouveau pour protester contre leurs conditions de logement dans cette tour du quartier de La paillade. Rassemblés ce matin devant la tour d’Assas, ils se sont dirigés vers la mairie de Montpellier pour obtenir un rendez-vous. Ces familles demandent à être relogés dans un autre quartier que celui de la Paillade

Lu sur la page facebook de FUQP 34

Depuis deux ans, les habitants de la Tour d’Assas, située dans le quartier de la Paillade, un quartier nord de Montpellier, descendent dans la rue pour réclamer la rénovation de la tour. Les habitants dénoncent l’insalubrité de l’immeuble et disent ne plus pouvoir vivre dans de telles conditions.

Haute de 22 étages, cette tour datant de 1969 abrite 101 familles. 12 ont été relogées dans le quartier de la Paillade. 89 familles sont toujours en attente d’un logement.

Lu sur ce media de masse

Attention langue de bois

Suite à leur manifestation, les habitants de la tour d’Assas ont été reçus en fin de matinée par la mairie. Il leur a été expliqué que l’ANRU (agence nationale pour la rénovation urbaine) devra faire un diagnostic de l’état des logements de la tour de la paillade. Et ce n’est qu’à partir de ce document que la mairie décidera de rénover ou de détruire le bâtiment.

Même media de masse

Là le maire se défile. Vous ne serez pas relogés avant des mois, voire des années. Il sufit d’aller voir sur le site de l’ANRU et de se renseigner sur le contenu d’un “diagnostic de l’état des logements” pour se rendre compte que cela ne se fait pas en 5 min, ni en 5 semaines !

Alors que faire ? Comprenant l’urgence de la situation, je vous propose de vous passer d’intermédiaires (la mairie par exemple) et de prendre directement ce dont vous avez besoin et qui vous est du.

Logement digne pour tous et toutes maintenant !




Source: