Près de 500 personnes ont manifesté aujourd’hui à Montpellier lors de l’acte 45 des gilets jaunes. Des feux d’artifice ont été tirés sur les forces de l’ordre au niveau de la gare. Le cortège a immédiatement été noyé sous un épais nuage de grenades lacrymogènes. Les policiers ont harcelé les gilets jaunes pour les diviser. Selon nos informations, sept personnes auraient été interpellées, dont deux journalistes indépendants – un de la « Mule du Pape », et « Tintin au pays des gilets jaunes » (ce-dernier aurait été relâché), ainsi que Camille Halut, une observatrice de la Ligue des droits de l’homme. Un journaliste du Poing a échappé de peu, pour la deuxième fois en deux jours, à une arrestation arbitraire. Plus d’informations à venir.

« Le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie mais son évolution par temps de crise », Bertolt Brecht


Article publié le 21 Sep 2019 sur Lepoing.net