L’acte 46 des gilets jaunes à Montpellier a été marqué par une intense répression policière, malgré l’absence de dégradation. Après s’être fait courser par les policiers, des gilets jaunes se sont retrouvés vers 16h30 sur la place de la Comédie. Ils ont ensuite été vers le Polygone, où les agents de sécurité ont gazé les manifestants avec un extincteur. Aux abords de ce centre commercial, plusieurs personnes ont été interpellés, dont Ian B., militant de « Désarmons-les ». Ce collectif mène un travail d’enquête minutieux sur les violences d’État, et s’est fait connaitre pendant le mouvement des gilets jaunes après avoir publié une liste recensant les personnes blessées par la police. Ian devait justement donner une conférence ce samedi soir au Barricade pour parler de la répression. Il est actuellement en garde à vue, comme, selon nos informations, quatre autres personnes. « Désarmons-les » a lancé un appel, relayé par l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État, à se rassembler à 17h au commissariat (206 rue du Comté du Melgueil, arrêt de tram Voltaire).


Article publié le 29 Sep 2019 sur Lepoing.net