Décembre 9, 2020
Par Le Poing
401 visites


Tous les samedis de 15 h à 19 h, la librairie La Mauvaise Réputation, au 20 rue Terral, ouvre ses portes à l’Association pour l’Égalité solidaire, l’Autogestion et l’Entraide (AESAE), créée autour de cette initiative. La chose se déroule en deux temps. L’accueil de celles et ceux qui ont des produits de première nécessité à donner, type nourriture, produits d’hygiène et vêtements de 15 à 17 h. Puis la distribution de ces denrées, auxquelles chaque personne en situation de précarité peut accéder sans justificatif particulier, de 17 à 19 h. Le tout dans le respect des mesures sanitaires, soit avec masques, gel hydro-alcoolique et mesure de distanciation.
,
Anne, une des personnes à l’origine de la création de cette nouvelle association tient à replacer la démarche dans un cadre politique : « Pour nous, la solidarité fonctionne avec la notion d’autogestion. On recense avec les bénéficiaires les besoins, et on trouve des solutions avec eux. C’est une démarche de solidarité de classe, où on aimerait que les gens, plutôt que de se sentir redevables, s’investissent et prennent les choses en main. » On sent qu’il ne s’agit pas ici de faire ou de donner l’aumône, mais bien de s’épauler dans les difficultés de la période, en se hissant vers l’égalité sociale.
« Ici, on ne stocke rien, reprend la militante. On collecte pendant deux heures et les gens viennent se servir à leur guise. S’il y a du reste alors il est redistribué à d’autres endroits qui sont dans le même type d’état d’esprit. »

De réseaux militants en réseaux militants, le mot tourne, que ce soit dans les collectifs de soutiens aux migrants ou dans les associations féministes. Mais pas seulement, puisque certains ont été aiguillés vers la Mauvaise Réputation par leur assistante sociale. 
Un début prometteur pour cette nouvelle association donc. Rendez-vous tous les samedis, de 15 h à 19 h, au 20 rue Terral !




Source: Lepoing.net