Mars 27, 2022
Par Le Poing
317 visites

Après un concert dont les ambitions ont dû être revues à la baisse, quelques centaines de manifestants ont encore défilé dans les rues du centre-ville de Montpellier contre l’obligation vaccinale pour certains professionnels.

Du côté de la mobilisation contre l’obligation vaccinale pour certains professionnels, les samedis se suivent… et ne se ressemblent pas. Originalité de la semaine : un concert était organisé, avec pléthore d’artistes initialement prévus, dont Francis Lalanne. Mais tout ne se passe pas selon les prévisions des organisateurs.
Dans le courant de la semaine précédente, l’un d’eux cherche à médiatiser l’évènement. Et se tourne donc vers Métropolitain, malheureusement le canard le plus lu du Clapas. S’ensuit un article, qui présente la fête comme un évènement de soutien à l’Ukraine, en plus de sa portée contestataire. Mais Lalanne et d’autres artistes ne l’entendent pas de cette oreille. Apprenant la nouvelle, beaucoup de musiciens censés se produire sur la place de la Comédie décommandent.
Qu’à cela ne tienne, le concert se fera tout de même, avec une moitié de programmation. Introduit entre autre par une intervention du très controversé Denis Agret, médecin antivax en attente d’un procès pour menaces sur des agents de l’Agence Régionale de Santé, et grand adepte des théories sur l’inutilité des masques et la nocivité des vaccins. Et par un discours de soutien à Vladimir Poutine et à l’intervention de l’armée russe sur le territoire ukrainien… Réactions mitigées dans la petite foule de quelques centaines de personnes massée au pied des trois grâces.
Autour de 16h, alors que les jeunes manifestants de la marche pour le climat déboulent sur la Comédie et remontent en direction de la préfecture, les opposants à la vaccination obligatoire leur emboîtent le pas. Soignants suspendus du collectif Blouse Blanche Libre 34 en tête.
Les jeunes écolos s’arrêtent au Peyrou, notre manif poursuit son chemin. Un tour de ville plus tard, elle retrouvera la place de la Comédie, sur laquelle la dispersion se fera tout doucement.




Source: Lepoing.net