Moi la grève je l’aime bien

moi la grève je l’aime bien

parce qu’au lieu de me dépêcher — je suis obligée

d’prendre mon temps.

moi j’suis artiste au RSA — c’est ma retraite anticipée

alors la grève moi je connais.

moi la grève je l’aime bien

parce qu’à la place des émissions, y’a la musique

tout simplement de la musique.

moi la grève je la crèverai bien

parce qu’après tout elle me ressemble.

moi la grève je l’aime bien

parce qu’elle est prétexte à traîner

c’est la démission générale

et dans la ville elle pointe du doigt

nos corps qui sont trop fatigués

pour pas restés agglutinés

et dépendants des transporteurs

moi j’aime la grève car tout l’monde zone

j’aime bien la grève parce que ça handicape la ville

j’aime bien la grève parce que je reste 4 heures dans l’bus

à sentir toutes les odeurs

et j’ai le temps de regarder la ville

comme un vieux film qui défile

moi la grève je l’aime bien parce qu’elle m’oblige à prendre le temps

le temps de regarder la lune

dans le ciel rose du soir d’hiver

j’aime bien la grève

elle m’autorise à être auteure de ma lenteur

elle m’autorise à ne pas prendre mon téléphone

elle me permet de disparaître

la grève des transports à Paris, c’est la neige sur la côte d’Azur

la défaite généralisée

et la défaite, moi c’est la fête


Article publié le 16 Déc 2019 sur Lundi.am