Novembre 16, 2020
Par Jeunes Libertaires Toulouse
304 visites


Toujours des critiques… Paraît que les anarchistes ne savent faire que ça. Ah bon ? Ben oui, ils l’ont dit à TF1 !

Y’a qu’à voir : antiautoritaire, anti-capitaliste, anti-sexiste, antiraciste, anti-homophobie… Contre toutes les armées, contre les religions, contre l’argent, contre toutes les oppressions, contre les usines d’armes, contre toutes les prisons, contre le salariat, contre les patrons, contre les chefs, le pouvoir, contre l’aliénation…

Putain, c’est vrai qu’ils rejettent beaucoup de choses ces libertaires, ils ne sont jamais contents…

Mais regardons ça de plus près : si un anarchiste est CONTRE l’autorité, c’est bien qu’il doit être POUR la liberté. Mate tout le reste, tu verras, ça marche aussi (« magie, magie… »).
Aller va, comme on est sympa, voici une petite liste de nos modestes propositions pour embellir nos vies… à mettre en place au plus vite !

Pour la liberté de circulation, pour les voyages, pour l’auto responsabilité, pour la médecine pour tous, pour le respect des individus quelqu’ils soient, pour de vrai, pour les énergies renouvelables et non polluantes, pour la démilitarisation, pour l’épanouissement maximal des individus, pour le partage des richesses, pour l’occupation des maisons et locaux vides, pour l’autogestion de la vie quotidienne à la base, pour le partage du savoir, pour une terre sans frontière, pour la paix, pour le travail libre, pour une production rationnelle et respectueuse, pour la liberté sexuelle dans le libre consentement de chacun et chacune, pour le droit à la paresse, pour une instruction vraiment libre et gratuite, pour la pluriculturalité, pour la fête, pour une pédagogie par le jeu et sans hiérarchie, pour l’activité partagée, pour de bon, pour la gratuité des transports, pour la grève générale et définitive, pour le respect de l’environnement et des animaux, pour l’abolition de l’esclavage, pour la gratuité et l’échange, pour la reconnaissance des minorités, pour la décarcéralisation des hôpitaux psychiatriques, pour la diversité, pour la déconstruction des individus, pour les crêpes, pour la remise en cause permanente, pour les caresses, pour les massages, pour les câlins, pour le débat, pour le compromis, pour le désarmement, pour l’avortement libre et gratuit, pour la contradiction, pour le mouvement perpétuel, pour le développement durable, pour la non-violence, pour l’entraide, pour le vélo, pour tous, pour une information objective, pour les grasses matinées, pour le respect des limites de chacun, pour la vie au grand air, pour les Assemblées Générales souveraines, l’égalité politique/ économique/ sociale, pourquoi pas ?, pour les loisirs, pour le dialogue, pour l’accès à la connaissance, pour la responsabilisation de chaque individu, pour l’amour libre, pour le recyclage, pour le respect des différences, pour la psychanalyse, pour la non spécialisation, pour la bonne bouffe, pour la suppression de tous les tabous de toute sorte, pour le plaisir sans dépendance, pour l’épanouissement sexuel, pour la réflexion, pour des délégués révocables à tout moment tirés au sort, pour les transports en commun, pour l’autonomie, pour la spontanéité, pour l’échange des savoirs, pour un paquet de trucs, pour des rapports égaux entre hommes et femmes, pour le développement d’une société de loisirs, pour le respect des handicaps, pour la ré appropriation du temps, pour les croyances sans la religion, pour le droit à l’expression, pour des moyens en accord avec la fin, pour le sexe à toute heure, pour une égale répartition des tâches, pour la contraception libre et gratuite, pour le beurre de cacahuètes, pour les décisions prises par les concernés, pour la solidarité, pour la critique constructive, pour les journaux libres et gratuits, pour une redistribution égalitaire des richesses, pour une consommation libre et raisonnable, pour des solutions rapides et drastiques au réchauffement de la planète et à la raréfaction de l’eau potable, pour voir, pour l’altruisme, pour le bonheur pour tous, pour la propriété collective des moyens de production, pour la propriété personnelle (dite « propriété d’usage ») , pour une société de récupération et non de consommation, pour la jouissance, pour le développement et la généralisation des machines et robots dans le processus de production, pour la légalisation de toutes les drogues, pour l’éclectisme, pour la liberté d’apprendre ce que l’on désire, pour toutes les bonnes raisons, pour que nos désirs deviennent des réalités…

Vivement la révolution qu’on puisse en voir la couleur !

Paru dans le numéro 32 du journal des JL « Il était une fois la révolution, con ! »




Source: Jeuneslibertaires.noblogs.org