Octobre 3, 2022
Par Anne Archet (QC)
175 visites

On a le gouvernement qui m’irrite.

Perdons toute notion de nation.

Au yeux du pouvoir
Toute forme de liberté est désordre
Sauf celle de choisir entre coke et pepsi
Ou entre deux nuances de la même option politique

Je connais trop les humains pour voter pour eux.

Pas le temps d’aller voter, lundi c’est le jour des vidanges.

Divisez le vote: déchirez votre bulletin.

L’isoloir existe pour mieux vous isoler du pouvoir.

À moins d’être ventriloque, ne donnez pas votre voix à des pantins.

Électeur·trice aujourd’hui, cynique demain, électeur·trice à nouveau dans quatre ans.

Si plier des bouts de papier pouvait changer le monde
Le Japon serait depuis longtemps le paradis sur terre.

Comme les feuilles, les promesses tomberont l’automne venu.

À moins d’être ventriloque, ne donnez pas votre voix à des pantins.

Changer le monde en traçant un «X» sur un bulletin, ça ne fonctionne que sur papier.

«Acheter, c’est voter», qu’ils disent. Ils ont raison: les deux renforcent le capitalisme.

Il n’y a pas de meilleur gouvernement que pas de gouvernement.

Pour le droit d’abstention à seize ans.

Pour faire passer l’oppression, appelez-la démocratie.
Pour calmer votre esclave : appelez-le citoyen.

Tout pouvoir honnête admet qu’il est corrompu.

Ils nous ont tout pris. Il ne nous reste que la vengeance.

Les fachos ou les médias qui les nourrissent :
Quel cul botter en premier ?

Je ne refuse pas le dialogue démocratique :
Ma main dans votre face est ma réplique à vos crachats.

Citoyenne contre le vote
Travailleuse contre le travail
Femme contre la féminité
Racisée contre la race
Humaine contre l’humanisme

Catégories :Pétage de coche

Tagué:

Anne Archet

Héroïne sans emploi, pétroleuse nymphomane, Pr0nographe lubrique, anarcho-verbicruciste, poétesse de ses fesses, Gîtînoise terroriste (et menteuse, par dessus le marché). Si j’étais vous, je me méfierais, car elle mord jusqu’au sang.




Source: Flegmatique.net