Novembre 16, 2021
Par Expansive
244 visites


🔥 Rejoignez nous pour deux journées de mobilisations ! Le jeudi 25 nov. pour une marche aux flambeaux (hommage aux victimes de feminicides, aux personnes trans et TDS assassiné.es et suicidé.es), suivie d’une projection/débat au 4Bis.

Puis rendez vous le samedi 27nov. pour une manifestation dans les rues de Rennes ! 🔥


Jeudi 25 nov.

. 18h à république : départ de la marche aux flambeaux.

. 19h au 4bis : projection du film « Empower » suivi d’un débat en présence des Pétrolettes.

✅ Marche et salle du 4bis accessibles aux personnes à mobilité diverses

✅ Interprètes LSF pour le débat

✅ Entrée de la projection à prix libre

✅ Le pass sanitaire devra être demandé à l’entrée du 4bis

✅ Apéro et goodies à prix libre


Samedi 27 nov.

. 14h départs de cortèges : rendez-vous aux arrêts Kennedy, Joliot-Curie et Henri Fréville.

. 15h à Charles de Gaulle : départ de la grande manifestation dans les rues de Rennes

✅ Marche accessible aux personnes à mobilités diverses

✅ Interprètes LSF pour les prises de parole

✅ Bouchons d’oreilles à disposition

✅ Toilettes accessibles en fauteuil sur le trajet

✅ Vente de goodies à prix libre


Rejoignez-nous !

Chaque jour, des milliers de personnes subissent des violences sexistes et sexuelles et sont soumises au silence. En 2021, les violences subies par les enfants ont été mises en lumière (#MeTooIncest, rapport Sauvé). Partout dans le monde, le droit à l’avortement régresse (Pologne, Texas…). Ce sont aussi 350 personnes trans assassinées chaque année. En France, seulement 12% des femmes victimes de viol portent plainte et on décompte 100 féminicides depuis le 1er janvier. Trop, c’est trop !

Lorsque les victimes parlent, les médias, le gouvernement, la police, la justice refusent de les croire et prétendent que les auteurs seraient des personnes racisées ou exilées. Des personnes pauvres. Qui seraient malades. Mais ces déclarations sont mensongères, racistes, classistes et psychophobes. Les violences sexistes et sexuelles sont perpétrées dans tous les milieux sociaux. Les auteurs de ces violences sont nos pères, nos oncles, nos frères, nos amis, nos collègues, nos conjoints.

Nous, nous le savons. Nous savons ce que c’est, les mains non désirées sur nos corps, les remarques sur nos tenues, le cyberharcèlement, les violences gynécologiques, les refus de plainte, le discrédit, la drogue non-consentie, les coups, le viol.

À Nous Toutes 35, nous refusons de nous taire.

Nous refusons de nous laisser dominer plus longtemps. Nous sommes la riposte féministe.

C’est tous·tes ensemble qu’il faut lutter, c’est tous·tes emsemble qu’on va gagner et faire tomber ce cis-tème !




Source: Expansive.info