Depuis le mois de juin 2019, Hong Kong est secoué par des mobilisations d’un niveau jamais atteint.

Leur objectif immédiat est le retrait d’un projet de loi d’extradition. L’adoption de celui-ci permettrait de faire condamner toute personne présente sur le territoire de Hong Kong par les tribunaux de Chine continentale, totalement soumis au pouvoir autoritaire de Pékin.

D’autres revendications démocratiques sont venues s’ajouter, dont celle de l’élection au suffrage universel des pouvoirs exécutif et législatif.

En juin, plus de la moitié des habitant.es en âge de manifester sont descendue.s dans la rue à deux reprise. Mais le projet de loi a été seulement « suspendu ».

Depuis deux mois, face à l’obstination des pouvoirs de Hong Kong et Pékin se succèdent rassemblements, manifestations, blocages divers, etc. Simultanément, la répression se déchaîne.

Une nouvelle phase est en train d’être franchie avec des rassemblements de salarié.es, ainsi qu’une grève simultanée de divers secteurs professionnels prévue pour lundi 5 août.

Communiqué de Solidaires après la grève générale du 5 août

Hong Kong a connu lundi 5 août la plus importante journée de grève de son histoire. Cela est d’autant plus marquant que :

Mobilisations à Hong Kong les grèves sont habituellement très rares à Hong Kong,

Mobilisations à Hong Kong faire grève pour des raisons politiques n’est pas autorisé par la loi, et donc passible d’éventuelles sanctions.

Une telle détermination témoigne de l’ampleur de la crise que traverse l’ancienne colonie britannique, rétrocédée en 1997 à la Chine.

Mobilisations à Hong Kong Ses habitant.es sont farouchement attaché.es au maintien de la liberté d’expression et d’organisation, qui sont gravement menacées par un projet d’amendement à la loi sur l’extradition. Si celui-ci était adopté, toute personne présente à Hong Kong pourrait en effet être jugée sur le continent, c’est-à-dire par des tribunaux strictement soumis au pouvoir de Pékin.

Mobilisations à Hong Kong Obtenir que les pouvoirs executif et législatif soient enfin élus au suffrage universel, fait également partie des cinq revendications prioritaires de la grande majorité des hongkongais.es.

Voir le communiqué en pièce jointe.

En pièce jointe : l’appel à la grève de la HKCTU

Voici le courrier envoyé à la HKCTU et aux associations avec lesquelles nous sommes en contact :

Paris, le 2 août 2019

Chèr.es camarades,

L’Union syndicale Solidaires apporte son entier soutien à vos luttes pour la défense et l’amélioration à Hong Kong des libertés civiques et démocratiques,

Soyez assurés de notre solidarité face à la répression à laquelle vous devez faire face.

Bonne chance dans vos rassemblements, manifestations et grèves.

Merci de nous tenir informé.es de vos mobilisations, ainsi que des initiatives internationales envisagées pour soutenir votre combat.

Union syndicale Solidaires (France)

……………….

Pour aller plus loin :la revue internationale de Solidaires sur la Chine.


Article publié le 23 Août 2019 sur Solidaires.org