Communiqué de la CGT Macdo et appel à rassemblenet le mercredi 23 mars 2016 devant le Macdo de Gare du nord.

Le syndicat CGT McDo Paris Ile-de-France appelle les salariés de McDo à se mettre en grève et à manifester ce mercredi 23 mars 2016 pour des salaires dignes pour tous les salariés de l’enseigne !

Rdv à 12h devant le McDo Gare du Nord, en face de la gare

-*Pour un salaire de base d’au moins 13€/h

-*Pour une majoration de 50% à partir de 21h

-*Pour un salaire double les dimanche et jours fériés, sans condition d’ancienneté

-*Pour une égalité salariale entre salariés McDo France et salariés sous franchise

Relocalisons les profits de McDo, avec un salaire a 13 euros

Il n’y a pas que les pubs de McDo qui sont ridicules, nos salaires aussi !

Les augmentations minables dont se vante McDo depuis plusieurs années, correspondant en réalité à l’augmentation « naturelle » du SMIC, ne peuvent plus nous suffire. A l’heure où McDo est poursuivi pour blanchiment de fraude fiscale, l’enseigne ne peut plus se cacher derrière de prétendus déficits pour nous voler toujours plus le fruit de notre travail.

A temps partiel, soit ce que nous avons presque tous, un salaire permet à peine de payer un loyer. Il est donc impossible de vivre dignement avec. McDo fait des profits mirobolants, nous en exigeons notre juste part !

Il y a peu, les équipiers états-uniens ont obtenu une hausse de salaire sans précédant, passant de 7$/H à 15$/h. Ainsi nous estimons qu’il est plus que raisonnable de réclamer un salaire équivalent, soit 13€/H. Ce qui ne fait qu’une augmentation de 40% contre plus de 100% aux USA. Autrement dit, c’est le minimum qu’ils puissent faire !

Et rien ne nous empêcherait de réclamer nous aussi un doublement de nos salaires. . .

De plus, il est inacceptable que nous continuions à ne pas toucher de majoration de salaire pour le travail de nuit et le travail du dimanche. Et que la plupart des équipiers ne soient pas non plus payés double les jours fériés.

Nous avons lancé au début de l’année 2016 une pétition pour les salaires qui a recueilli sur internet un succès immédiat avec dès la première journée plus d’une centaine de signatures de salariés sur toute la

France. La signature papier nous a permis d’atteindre des centaines de salariés. Cette colère montante doit désormais se concrétiser en action !

Le tract en PDF