Janvier 24, 2021
Par Paris Luttes
300 visites


Il y a un manque de places en crĂšches pour les enfants de moins de 3 ans en France. Pour ouvrir une structure d’accueil, ça peut ĂȘtre un peu long et fastidieux parce qu’il y a un certain de rĂšgles Ă  respecter pour obtenir un agrĂ©ment.

Le gouvernement annonce vouloir simplifier ces dĂ©marches pour faciliter la crĂ©ation de places en crĂšches. L’idĂ©e pourrait ĂȘtre bonne sauf que… dans toutes les propositions qui sont faites, tout s’oriente vers la casse de la qualitĂ© d’accueil des jeunes enfants. Plus d’enfants, des surfaces plus petites pour les accueillir dans les villes Ă  forte densitĂ© de population (villes oĂč ces mĂȘmes enfants vivent dĂ©jĂ  dans de petits appartements), moins d’adultes pour s’occuper d’eux et surtout moins d’adultes formĂ©s ! Bah oui… aprĂšs faut les payer ces gens et ça coĂ»te moins cher de payer quelqu’un qui n’a ni formation ni diplĂŽme.

Le gouvernement a rendu public le 15 dĂ©cembre la derniĂšre mouture des textes sur la rĂ©forme des modes d’accueil (cf. en PJ).

Il s’avĂšre qu’avec ces dispositions le gouvernement met en place les conditions de contournement des normes d’accueil qu’il prĂ©tend par ailleurs prĂ©server : possibilitĂ© d’accueillir 6 bĂ©bĂ©s par adulte en crĂšche, inclusion des apprentis pour 15% du calcul du taux d’encadrement, possibilitĂ© d’accueillir 15% d’enfants supplĂ©mentaires chaque jour, calcul du ratio de professionnels qualifiĂ©s 40/60 en moyenne annuelle et non plus Ă  tout moment de l’accueil, possibilitĂ© d’accueillir jusqu’à 8 enfants simultanĂ©ment en accueil individuel notamment en pĂ©riode de vacances scolaires, possibilitĂ©s d’autodĂ©rogation Ă  l’agrĂ©ment des assistantes maternelles durant 25 Ă  30% du temps d’accueil.

L’application de ces mesures est loin de constituer une simplification et une harmonisation des modes d’accueil dans le respect « de garanties Ă©quivalentes […] apportĂ©es en termes de qualitĂ© d’accueil, s’agissant notamment du nombre et de la qualification des adultes encadrant les enfants Â» comme le prĂ©voyait la loi d’habilitation (loi ASAP). Bien au contraire la seule harmonisation qu’on retrouve dans les textes du gouvernement consiste Ă  dĂ©rĂ©glementer les modes d’accueil aux dĂ©pends de la qualitĂ© d’accueil due aux enfants et Ă  leur famille.

Pas de bĂ©bĂ©s Ă  la consigne a donc dĂ©cidĂ© d’appeler Ă  une journĂ©e nationale de grĂšve et de manifestations contre la rĂ©forme Taquet des modes d’accueil, le 2 fĂ©vrier 2021.



Pas de bĂ©bĂ© Ă  la consigne !




Source: Paris-luttes.info