Octobre 9, 2020
Par La Rotative (Tours)
172 visites


L’arnaque du Ségur est passée, pas les causes de notre colère ni notre détermination ! Les 183 euros gagnés par les luttes, on les prend ! Mais les contreparties sont inacceptables : fin des 35 heures, individualisation des horaires de travail, encouragements aux heures supplémentaires !

Les annonces de renforcement d’effectifs ou de lits supplémentaires ne répondent en aucun cas aux besoins (à peine 4 ETP [1] en plus par établissement). Pire, les dispositions du Ségur sur l’organisation des soins vont encore aggraver la situation des établissements de santé, dans la continuité des plans santé précédents.

Nous réclamons :

  • L’embauche immédiate de tous les personnels nécessaires et un plan massif de financement de la formation,
  • Pour faciliter les recrutements dans la Fonction Publique Hospitalière : mise en stage dès l’embauche sur la même grille de rémunération que les titulaires et permettre la stabilité de l’emploi, sans temps partiels imposés, titularisation de tou-tes les contractuel·les,
  • L’augmentation significative des moyens financiers pour tous les établissements, seule garantie pour l’accès, la proximité et l’égalité de prise en charge pour toute la population et sur tout le territoire,
  • L’augmentation générale des salaires de 300€ net pour toutes les professions et tous les établissements, et le dégel du point d’indice,
  • L’annulation définitive des plans d’économie en cours ou à venir dans les établissements, de toutes les fermetures d’établissements, de services et de lits et la réouverture de tous les lits fermés.

Journée nationale de mobilisation de la santé, ce jeudi 15 octobre 2020, rassemblement à Tours, à 15h, place Jean Jaurès.

CGT 37, Sud Santé Sociaux 37, Notre Santé en danger 37 et collectif Inter-urgences

Illustration : CC BY-NC-ND 2.0




Source: Larotative.info