Les conflits et luttes se multiplient dans les établissements du département comme partout : les urgences de Loches, de Chinon, d’Amboise, de Trousseau, de Clocheville sont mobilisés, plusieurs services au CHU sont en grève, les EHPAD sont en souffrance, et bien d’autres…

Des années de politiques d’austérité, exclusivement guidées par une vision comptable d’économies à court terme ont fini par gravement détériorer notre système de santé, y compris dans notre département (fermeture de lits, de services, suppressions de postes).

Les salarié.e.s, agent.e.s avec leurs représentant.e.s du personnel, exigent des effectifs humains, des moyens financiers supplémentaires et urgents pour faire face à l’activité croissante dans les établissements et pour exercer leurs missions auprès de la population.

Ils et elles demandent des dispositions urgentes pour améliorer leurs conditions de travail, de vie et la qualité de prise en charge de la population :

  • l’attribution de financements supplémentaires dans les établissements ;
  • l’arrêt des fermetures de services, de lits et d’établissements ;
  • l’augmentation des effectifs en personnel pluridisciplinaire et un plan de formation en urgence ;
  • l’augmentation des salaires de nos métiers pénibles ;
  • l’abandon des projets de loi « Ma Santé 2022 », de la loi dite « de transformation de la Fonction Publique » et des projets de mesures gouvernementales contre les acquis et les droits spécifiques des originaires d’outre-mer ;
  • l’attribution des financements nécessaires aux EHPAD, afin de satisfaire notre légitime exigence d’un agent pour un résident.

En Indre-et-Loire, plusieurs initiatives sont prévues pour permettre à toutes et tous de participer :

  • Rassemblement à 15h Place Jean Jaurès à Tours.
  • Rassemblement pique-nique de 12h à 15h sur le site de l’hôpital du Chinonais.
  • Pour celles et ceux qui souhaitent aller au rassemblement parisien, un co-voiturage est organisé [1].
  • Sur Loches, une initiative locale aura lieu.
  • Pour celles et ceux qui souhaitent rester sur leurs établissements, contactez les représentant-es sur place.

Article publié le 27 Juin 2019 sur Larotative.info