Mai 19, 2021
Par Paris Luttes
268 visites


Mobilisons nous pour un Carnet libre et sauvage !

Les habitant·e·s de la ZAD du Carnet ont été expulsé·e·s mardi 23 mars par un dispositif répressif important, mais la ZAD reste elle bien là et vivante avec ses 400 hectares de zone humide et sauvage, ainsi que tou·te·s ses habitant·e·s non humain·e·s !

Le projet d’aménagement du Carnet est actuellement suspendu, aucun nouveaux travaux n’a pu avoir lieu depuis l’implantation de la ZAD du Carnet, aucune entreprise n’a manifesté l’envie de s’implanter au Carnet, grâce à la lutte que nous avons mené ensemble jusque là, mais il n’est pas annulé et nous devons resté·e·s vigilant·e·s et mobilisé·e·s.

Nous sommes tristes et en colère de l’expulsion des habitant·e·s de la ZAD du Carnet, mais nous restons tou·te·s déterminé·e·s à continuer la lutte pour un Carnet libre et sauvage, sans projet du Grand Port, ni gestion « écologique » de la zone par ce même Grand Port.

Nous proposons de se retrouver le week-end des 5 – 6 juin pour un week-end de mobilisation festive afin d’enterrer définitivement le projet .

Samedi 5 juin

11h : pique nique. Rdv devant le Quai Vert à Frossay

14h : balade naturaliste au départ du Quai Vert à Frossay

Et toute la journée à partir de 11h : discussions notamment sur les suites de la lutte au Carnet et dans l’Estuaire de la Loire

Dimanche 6 juin

14h00 : Manifestation pour l’abandon définitif du projet. Rdv dans le bourg de Frossay !

Pour les personnes venant de loin, des informations sur l’hébergement seront à venir très prochainement sur zadducarnet.org ou stopcarnet.fr

Afin de limiter les risques liés au Covid sur place :

  • Apportez un masque avec vous et portez le lorsque vous serez en intérieur
  • Il y aura du gel hydroalcoolique à disposition

Nous tenons à nous excuser auprès des personnes ne pouvant prendre le risque de venir à cause de nos moyens anti-covid.

Télécharger l’affiche de l’événement

Télécharger la bannière pour les réseaux sociaux

Tant que le projet du Grand Port ne sera pas abandonné, il continuera de nous trouver sur son chemin pour l’empêcher de bétonner l’Ile du Carnet !

Nous sommes tou·te·s des enfants du Carnet !




Source: Paris-luttes.info