Avril 10, 2018
Par Le Poing
270 visites


Rassemblement d’étudiants de Montpellier devant le rectorat de Montpellier contre la loi ORE (10/04/2018)

Montpellier Poing Info, le 10 avril 2018 – À Montpellier comme dans toute la France, les luttes sociales pour le retrait de la loi ORE ne faiblissent pas, malgré une répression constante de l’État.

Violences policières devant le rectorat 

Une cinquantaine d’étudiants mobilisés contre la loi ORE se sont donnés rendez-vous ce matin à partir de 8h devant le rectorat de Montpellier, rue de l’université, pour tenter d’empêcher la tenue d’une réunion de la direction. Pour le comité de mobilisation de la faculté de Paul-Valéry, à l’origine du rassemblement, l’action avait pour but de dénoncer les cadres universitaires qui mettent en place les modalités de sélection prévues par la loi ORE. Les étudiants ont fait une chaîne humaine devant les entrées du bâtiment et se sont fait violemment frapper, notamment à coups de boucliers, par les dizaines de policiers présents sur place, dont certains étaient munis de LBD40 (version « moderne » du flashball).

Blocage programmé à la faculté des sciences

À la faculté des sciences, un barrage filtrant, avec distribution de tracts et petit-déjeuner à prix libre, s’est tenu dès l’aube. Environ 150 étudiants et membres du personnel universitaire ont ensuite participé à une assemblée générale (AG) à la faculté des sciences à partir de 10h pour organiser la lutte contre la loi ORE. La majorité des personnes présentes à l’AG ont voté pour bloquer la faculté le 24 avril et organiser une AG dans la foulée ; pour envahir les conseils centraux du 12 avril dans le but d’exiger l’abrogation des capacités d’accueil, et des sanctions contre les membres du personnel de la faculté de droit impliqués dans le commando armé ; pour organiser des réunions par filière ; pour revendiquer l’abrogation de la loi asile-immigration ; pour dénoncer la répression contre le mouvement étudiant ; pour appeler les professeurs à boycotter le processus de sélection ; et pour communiquer avec les députés et les informer sur les luttes étudiantes en cours. Le compte-rendu complet de l’AG sera publié sur la page facebook Campus Triolet contre la sélection.

Nouveau rassemblement devant le rectorat

Entre 100 et 150 personnes se sont ensuite rassemblées devant les portes de la faculté des sciences et ont pris le tram (gratuitement) pour se diriger vers le rectorat. Des policiers ont alors encerclé la faculté de droit. Un syndicaliste a pris la parole devant le rectorat pour rappeler qu’il était hors de question d’envoyer une délégation à l’académie car il n’y a rien à négocier et que la revendication est claire : retrait de la loi ORE.




Source: