Lundi 10 décembre et malgré l’annulation du Conseil Municipal, plusieurs centaines de personnes se sont encore mobilisé.es pour le logement, le droit à la ville et en soutien aux délogé.es devant la Mairie de Marseille.

L’Assemblée des délogé·es qui s’est tenue le samedi 8 décembre tient à dénoncer fortement la désinformation orchestrée par la Mairie à laquelle vient s’ajouter une dose supplémentaire de mépris : l’annulation du conseil municipal par M. GAUDIN. Les occupant·es à qui l’on a proposé de réintégrer leurs logements sont en effet en réalité laissé·es à l’abandon, sans eau ni énergie, les expertises et arrêtés sont toujours inexistants pour la plupart. Contrairement à ce que dit la Mairie, aucun agent municipal n’a été aperçu pour accompagner les relogé·es dans leurs hôtels et les propositions de relogement ne correspondent pas aux besoins des personnes dans la grande majorité des cas. Là où ce conseil municipal aurait du permettre de prendre des mesures fortes, concernant la gestion de l’urgence comme la résorption de l’habitat indigne, J-C Gaudin décide donc de reporter aux calendes grecques la protection de ses administré·es.

Nous appelons l’ensemble des Marseillais·es à se mobiliser lundi 17 décembre, à 17h devant la préfecture, avant le comité de pilotage qui aura lieu à 18h et où nous serons représenté.es. Nous appelons la préfecture à reprendre en main cette situation catastrophique et obliger l’ensemble des institutions (Mairie, MPM, CD13, Région) à ouvrir de véritables négociations avec les collectifs et associations. L’Etat, compétent en matière de logement, santé et sécurité publique, ne peut pas continuer plus longtemps à se cacher derrière la municipalité et doit enfin prendre sa part de responsabilité dès maintenant pour le relogement des habitant·es.

https://www.facebook.com/events/224009155038745/