La journée de mobilisation du 16 juin, appelée nationalement par le personnel soignant pour exiger les moyens qui ont cruellement manqués pendant la crise sanitaire, a donné lieu à des manifestations massives dans de nombreuses villes, qui se sont terminées sous le coup de la répression, comme à Paris et à Toulouse. A Rennes la manifestation n’a pu se tenir.

A Rennes, plus de 3000 personnes se sont retrouvées hier sur l’Esplanade Charles de Gaulle, regroupant des personnels hospitaliers des différents hôpitaux de Rennes, comme Ponchaillou, Guillaume Régnier, Saint-Grégoire,… mais également de nombreux soutiens, dénonçant d’une même voix le manque de moyens pour l’hôpital et la mascarade du Ségur de Santé. En effet, les revendications portées, comme l’attribution de la prime Covid pour toutes et tous, la réouverture de lits, la revalorisation salariale… ne risquent pas d’être obtenues dans les pseudos « discussions » avec le gouvernement, que Sud a récemment quitté, mais bien dans la lutte unie des différents secteurs.

Lire la suite sur Révolution Permanente


Article publié le 17 Juin 2020 sur Expansive.info