Le Plan B est un squat à Tours. Il s’agissait de bureaux vides dans lesquels un collectif de citoyens solidaires a installé un groupe de jeunes migrants qui vivaient à la rue en plein hiver en décembre 2018. Depuis son ouverture, 542 jeunes ont pu y être hébergés au moins une nuit.

Une procédure judiciaire est en cours pour expulser les habitants et vider le lieu. L’audience aura lieu le 5 mars 2020. Si une telle expulsion avait lieu, plus de 30 jeunes se retrouveraient donc dans les rues de Tours.

Le collectif Plan B revendique :

  • qu’une solution de relogement digne et pérenne soit proposée à TOUS les jeunes menacés d’expulsion
  • qu’un statut adapté soit créé pour les jeunes en recours juridique, que personne ne soit laissé à la rue, en maintenant les places d’hébergement du plan hiver toute l’année.

Rendez-vous le vendredi 21 février à 18h place Jean Jaurès, pour une chaîne humaine qui s’étendra jusqu’à la place Anatole France.


Article publié le 21 Fév 2020 sur Larotative.info