Novembre 25, 2022
Par Expansive
174 visites
  • Réunion publique à Rennes le 1er décembre à la MCE

    Nous vous proposons de se retrouver le 01/12 à 18h30 salle Gurvand à la Maison de la Consommation et de l’Environnement (MCE) pour une présentation de Dourioù Gouez et Reprendre la Bretagne aux Machines, collectifs bretons réunis en ce moment contre le projet d’usine à saumon à Plouisy (22).

    On racontera l’histoire du projet, de l’entreprise Smart salmon qui le porte et du rôle des élus dans tout ça. Ce moment nous permettra de mieux comprendre les enjeux et de vous inviter à rejoindre la journée de mobilisation organisée le 10/12.

Il n’y aura pas de saumons à Plouisy, l’usine ne se fera pas : le 10 décembre, nous enterrons le projet !

Comment est-il possible aujourd’hui encore de laisser s’implanter des entreprises tel que Smart Salmon ? Procédures opaques, dégâts écologiques considérables, consommation démesurée de ressources en eau, vivons-nous à la même époque que les élus qui peuvent lâchement laisser avancer ce projet ? Nous ne laisserons pas s’installer un projet inutile et destructeur de plus, l’année sèche et brulante que nous subissons ne laisse le choix à personne !

Nous appelons chacun et chacune à nous rejoindre le SAMEDI 10 DECEMBRE pour massivement enterrer ce projet :

11H PLOUISY, sur le site de kerisac – PLANTATION DE HAIE

15H GUINGUAMP, place du Vally – MANIFESTATION

Depuis six ans, le projet d’un élevage piscicole géant à Plouisy (22) émerge ponctuellement dans l’espace public. Son avancée reste pourtant si discrète que l’on en vient à douter de son existence même. Le maire de Plouisy a ainsi dû passer par la presse pour obtenir de Smart Salmon quelques nouvelles, pendant que l’exécutif de Guingamp-Paimpol agglomération (GPA), propriétaire des terrains, fait mine de ne rien savoir en se défaussant sur l’entreprise norvégienne, dissuadant dans le même temps le conseil citoyen de s’y intéresser. Le président de GPA, Vincent Le Meaux, assure ainsi que l’intercommunalité n’est pas engagée et qu’il sera toujours temps de renoncer ultérieurement. Or, le compromis de vente signé entre Smart salmon et GPA ne mentionne aucune clause de rétractation.

Comment défendre ce projet autrement que par la dissimulation et le mensonge ? L’usine à saumons de Plouisy consommerait 600m3 d’eau par jour, alors que le département est menacé par la sécheresse et devra à l’avenir importer de l’eau des territoires avoisinants ; aurait une consommation électrique égale à celle de 20 000 habitants sur un territoire chroniquement en difficulté d’approvisionnement ; dégraderait la qualité déjà médiocre des eaux du Trieux et de son estuaire. Un désastre écologique, caché derrière des “retombées économiques” qui sont aujourd’hui remises en question par la filière elle-même. En effet, la presse professionnelle spécialisée rapporte que le renchérissement du coût de l’énergie a réduit à néant les espoirs de rentabilité de la salmoniculture terrestre.

Pourtant, sous cet écran de fumée entretenu par Smart salmon et une partie de l’exécutif de GPA, le projet avance à grande vitesse. Récemment, l’entreprise a ainsi donné un numéro de prestidigitation devant la presse locale, prétendant que l’usine n’allait consommer que 20m3 par jour, c’est à dire la différence entre l’eau ponctionnée et celle rejetée : il faudra pourtant bien fournir les 600m3 quotidien à l’élevage, et l’eau rejetée prétendument purifiée sera par ailleurs chargée des rejets de ces milliers de saumons – d’autant que les solutions de retraitement d’eau, très floues, ne convainquent personne. Il est urgent de faire entendre avec force notre opposition et de défendre notre territoire de vie face à ce projet hors-sol et délétère.

Nous appelons chacun et chacune à nous rejoindre à Guingamp le 10 décembre pour manifester notre opposition à ce projet, à quelques jours avant la date limite de dépôt en préfecture des dossiers de demande d’autorisation par Smart salmon.

Dourioù gouez et Reprendre la Bretagne aux machines

Signataires de l’appel : Aappma De l’Elorn, Bretagne Contre Les Fermes-Usines, CCU de Langoat, Collectif Climat Trégor, Collectif des faucheurs et faucheuses volontaires breton·nes, Extinction Rebellion Guingamp, Extinction Rebellion Saint-Brieuc, Ensalep, Guingamp climat, Glaz Nature, Halte aux Marées Vertes, intersyndicale de Guingamp CGT-FSU-Solidaires, Plérin Citoyenne, SBAA alternatif, Sauvegarde du Trégor Goello Penthièvre, Rendez-nous la mer – Ar mor·Bro An Oriant, UD CGT 22




Source: Expansive.info