Août 15, 2016
Par Le Chat Noir Emeutier
226 visites

Les militaires de la garde nationale ont été mobilisés dimanche par le gouverneur du Wisconsin afin de ramener le calme à Milwaukee, où de violents heurts ont opposé manifestants et la police américaine après que les forces de l’ordre eurent tué un suspect la veille.

Dans la nuit de samedi à dimanche, une foule de manifestants en colère a caillassé des voitures de police et mis le feu à plusieurs commerces de la ville située à quelque 130 km au nord de Chicago, dans le nord des États-Unis.

«Répondant à une demande de David Clarke, shérif du comté de Milwaukee et après discussions (…), j’ai mobilisé la garde nationale du Wisconsin afin qu’elle soit en mesure de prêter main forte aux forces de l’ordre locales sur requête», a assuré le gouverneur Scott Walker dans un communiqué.

Ces militaires ne seront toutefois déployés que si la police le juge nécessaire, a précisé dimanche le maire de la ville, Tom Barrett, qui a ajouté que 125 membres de la garde nationale étaient en route pour Milwaukee.

S’adressant aux proches des manifestants lors d’une conférence de presse dimanche, M. Barrett a déclaré: «Si vous aimez votre fils, votre fille, votre petit-enfant, dites-leur de se tenir à l’écart de la zone» où se sont déroulés les incidents.

La situation reste «très instable», a-t-il ajouté.

Tout a commencé lorsque deux policiers ont arrêté, samedi après-midi, deux suspects en voiture qui se sont ensuite enfuis à pied. «Lors de cette course poursuite, l’un des policiers a tiré sur un suspect armé d’un pistolet semi-automatique» qui est mort sur place, selon la police de Milwaukee.

Selon elle, le suspect de 23 ans, Sylville Smith, avait un casier judiciaire fourni et son arme avait été volée lors d’un cambriolage en mars.

Les événements ont dégénéré dans la soirée. La police a tenté de disperser au moins 200 manifestants exaspérés, dont certains ont jeté des pierres en direction des policiers. Quatre fonctionnaires de police ont été brièvement hospitalisés, selon le maire de Milwaukee. Un policier a notamment été blessé à la tête par une brique lancée contre sa voiture.

Une station-service a également été incendiée de même qu’une banque, une boutique de produits de beauté et un magasin de pièces automobiles, selon le journal local, le Milwaukee Journal Sentinel.

La police de Milwaukee a publié sur Twitter des photos montrant un véhicule d’intervention endommagé selon elle par des jets de pierres et des tirs d’armes à feu [NdCNE: il y aurait eu, d’après d’autres sources, un véhicule de police incendié lors de cette première nuit d’émeutes].

PoliceCarSmashed

Selon le maire de la ville, 17 personnes, toutes connues des services de police, ont été arrêtées dans la nuit de samedi à dimanche. Le président Barack Obama a été informé de la situation, a indiqué la Maison-Blanche.

Appelant à l’apaisement, le gouverneur Walker a rappelé dimanche que son État «possède une loi requérant une enquête indépendante à chaque fois qu’il y a des tirs mortels effectués par un officier des forces de l’ordre». Plusieurs policiers ont été visés ou tués ces dernières semaines en marge de manifestations contre les violences policières à l’égard des noirs américains.

AFP via la presse canadienne, 14 août 2016

*****

Une personne a été blessée par un coup de feu, dimanche, lors d’une deuxième nuit consécutive de manifestations à Milwaukee.

Les policiers ont dû utiliser un véhicule blindé pour récupérer la victime blessée et pouvoir la transporter à l’hôpital. […] Dimanche soir, des dizaines de policiers ont confronté environ 150 personnes qui bloquaient une intersection située près du lieu de la fusillade mortelle. La police est intervenue pour tenter de disperser la foule. Des manifestants ont lancé des bouteilles et des pierres sur les policiers et des coups de feu ont été tirés.

AutorouteBloquee

Plus tôt dimanche, le chef de la police avait déclaré que l’homme noir avait été abattu par un policier noir après que la victime se soit retournée vers l’agent avec un pistolet à la main.

Le gouverneur du Wisconsin avait placé la Garde nationale en veille dans l’éventualité d’autres violences dans la ville. Le chef de la police Edward Flynn a tenu à dire que la fusillade était toujours sous enquête et que les autorités attendaient les résultats d’autopsie, tout en affirmant que selon la vidéo silencieuse de la caméra corporelle d’un agent non identifié, l’intervention policière « semble certainement avoir été menée dans les limites de la loi ». Lors de la même conférence de presse, le maire Tom Barrett a affirmé qu’une image fixe extraite des vidéos montrait clairement l’arme dans la main de Sylville K. Smith, 23 ans, alors qu’il fuyait la police après un contrôle en voiture, samedi.

« Je veux que la communauté soit au courant », a dit M. Barrett, tout en rappelant la souffrance vécue par la famille.

M. Flynn n’a pas voulu identifier le policier ayant tiré sur la victime, mais a dit qu’il s’agissait d’un Afro-Américain [qui est tout simplement un bâtard de flic; NdCNE]. Le chef de la police a dit ignorer pour l’instant les raisons précisets de l’interception de l’homme noir en voiture avant qu’il ne sorte son arme.

Le fugitif aurait été atteint deux fois, à la poitrine et à un bras.

Tôt dimanche soir, environ 100 personnes étaient réunies près des débris d’un magasin de pièces automobiles, disant espérer qu’il n’y ait pas une répétition des violences de la nuit précédente. […]

Six commerces ont été incendiés dans l’émeute s’étant poursuivie dans la nuit. Dix-sept personnes ont été arrêtées, a dit M. Flynn, et quatre policiers ont été blessés légèrement. […]

Ce n’est pas la première fois qu’une intervention policière mortelle indigne les habitants de Milwaukee. En 2014, la mort de Dontre Hamilton, un Afro-Américain souffrant de problèmes de santé mentale abattu par un agent, avait été suivie de nombreuses manifestations réclamant la réforme du service de police de la ville [de grosses éméeutes surtout, alors réclamer réforme de la police et demander justice .

Associated Press via radio canada, 15 août 2016




Source: