Le collectif est né en 2016, au moment où le Conseil Départemental de la Haute-Garonne à commencé à ne plus prendre en charge les Mineur.es Isolé.es Etranger.es (MIE) n’ayant pas fait preuve de leur minorité. Jeunes et militant.es se sont rassemblés pour créer AutonoMIE, collectif de lutte pour la reconnaissance des droits de tous les MIE. Militant.es et avocat.es accompagnent les jeunes durant leur combat de recours de minorité, afin qu’ils soient enfin pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance.

Avant, nous occupions un squat au 75 avenue de la glacière. Nous avons lancé une lutte contre la mairie de Toulouse, afin que tous les jeunes soient logés durant leur recours de minorité. Nous avons gagné, et depuis juin 2019, un bâtiment de la mairie, géré par l’ARSEAA (“géré” étant un grand mot, mais c’est une autre histoire…), héberge 80 jeunes MIE en recours.

Pour autant, le combat est loin d’être fini. Nous faisons toujours tout l’accompagnement juridique pour chaque jeune, et nous luttons toujours politiquement, car la situation des MIE en France est très préoccupante.

Nos principales revendications : fermeture des centres d’évaluation pour MIE (DDAEOMI à Toulouse), arrêt des tests osseux, respect de la convention internationale des droits de l’enfant, et bien sûr, l’ouverture de toutes les frontières !

Alors si parmi vous, il y a des militant.es disponibles pour faire la permanence juridique (en journée & en semaine dans l’idéal), prêt.es à venir réfléchir, échanger, lutter, penser collectif… Contactez nous via [email protected] ou sur notre page Facebook, nous nous rencontrerons.

N’hésitez pas à faire tourner dans les réseaux amis !

La solidarité est notre force.




Source: Iaata.info