par PAT DE BOTUL le 17 mars 2016

Migrants, l’horreur continue

Depuis mardi, 1 467 migrants (dont des dizaines de mineurs), ont été secourus à bord de douze embarcations et dirigés soit vers l’île de Lampedusa, (entre l’île de Malte et la Tunisie), soit vers le port de Tarente, (au sud de la botte d’Italie). Trois corps sans vie ont été récupérés par des garde-côtes et par la marine. Ils rappellent les conditions très précaires des migrants affaiblis par des conditions de survie très difficiles en Libye, puis entassés dans des embarcations de fortune et souvent asphyxiés par les émanations de carburant.

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …