Après une assemblée générale qui s’est tenue le matin à la fac. pour discuter et proposer des actions à venir, un cortège s’est formé pour rejoindre à 14 heures la manifestation au départ de la place de la gare de Metz.

Metz : Manifestation de 24 janvier contre le projet de réforme des retraites.

Un cortège énergique et joyeux de plus 2500 personnes a déambulé dans les rues de Metz suivi par des cars de gendarmes mobiles pour fermer la manif.

Metz : Manifestation de 24 janvier contre le projet de réforme des retraites.

Bizarrement les forces du désordre sont déjà équipées et sorties des cars.

Metz : Manifestation de 24 janvier contre le projet de réforme des retraites.

Retour sur la place de la gare quand d’un coup quelques flics sont venus dans le cortège choper un camarade de la CGT cheminot qui aurait soi-disant balancé une canette sur les flics. Le cheminot était surpris et ne comprenait pas pourquoi la police lui avait sauté dessus. Des camarades se sont alors groupés autour de lui pour s’opposer à son arrestation arbitraire.
Les flics ont gazé autour et presque immédiatement les gendarmes mobiles ont lancé des grenades lacrymogènes Plusieurs tirs de flashball ont été vus et entendus.

Metz : Manifestation de 24 janvier contre le projet de réforme des retraites.

L’entrée de la place de la gare était noyée dans un nuage de lacrymo, quelques minutes plus tard un cordon de CRS sorti de nulle part a chargé la foule…

Metz : Manifestation de 24 janvier contre le projet de réforme des retraites.

Bilan trois camarades en garde à vue.
La police a provoqué sciemment ces débordements. Une première, depuis longtemps, à Metz.


Article publié le 27 Jan 2020 sur Monde-libertaire.fr