Brouillard d’huile toxique, bruit assourdissant, chaleur accablante : les ouvrières et ouvriers de Walor ont droit à la prime de pénibilité qu’on leur refuse. Un dépôt collectif de dossiers aux prud’hommes a déjoué les manœuvres de division raciste de la direction.


AL de février est disponible !

/
syndicalisme