Décembre 8, 2020
Par Rebellyon
415 visites


En cette période de fête, de post pré futur confinement toujours plus en famille, on a bien envie de vous parler de ceux qui ont ont choisi de leur claquer la porte au nez.

Ceci est un zine de compilation de lettres de ruptures écrites à un ou des membres de nos familles.

En espérant que ça puisse inspirer certaines, donner du courage à d’autres pour passer le pas.

Ces différentes lettres ont été récoltées à partir d’un appel à contribution passé sur plusieurs listes féministes/TPG :

« On est deux personnes qui avons eu l’envie de récolter des lettres de ruptures envoyées à un ou des membres de notre famille. L’idée serait d’en faire un zine.

Nous avons toutes les deux fait rupture avec l’essentiel de nos familles (parents notamment) et ça nous a été bénéfique, ( ouai ouai, la vie continue et parfois en mieux 😉

Peut importe la raison de la rupture. Qu’elle fasse suite à de

l’inceste, de la maltraitance (quand t’étais enfant ou dans du rejet de qui tu es aujourd’hui…), du conflit politique, toutes ces raisons à la fois ou même que tu ne saches pas pourquoi !…

L’objectif ? Déjà, elles sont souvent très belles nos lettres de rupture et c’est pas rien de les avoir écrites, elles valent le coup d’être partagées ! Et parfois elles racontent plein de mécanismes que les familles ont eu suite à des confrontations (silenciation, minimisation, violences multiples,…). Elles peuvent être renforçantes à lire pour des personnes qui pensent à la rupture, ouvrir des possibilités dans les têtes… Elles peuvent, en étant compilées, nous faire sentir moins seules d’avoir rompu.

Peut importe que tu aies rompu avec toute ta famille ou juste une

personne. Peut importe que tu aies réellement envoyer (ou pas) ta lettre à ces/cette personne avec laquelle/lesquelles tu as rompu.

Pas de mixité choisie particulière. En espérant te lire ! »

Merci beaucoup à toutes les personnes qui nous ont envoyées leurs contrib’, ça nous a grave touchées de les lire, et j’imagine qu’on sera pas les seules 🙂




Source: Rebellyon.info