Mars 6, 2018
Par Paris Luttes
243 visites

Mike, du Collectif de soutien aux migrants « Jean Dutoit » a été tué par la police la nuit du mercredi 28 février à Lausanne à la suite d’un contrôle. Une manifestation spontanée partie de la place de la Riponne a eu lieu le lendemain soir.

« Notre ami Mike a été tué cette nuit par la police à Lausanne. La maison est en deuil. Nous avons besoin de soutien » Voilà ce que l’on peut lire sur la page facebook du collectif Jean-Dutoit.

A la suite d’un contrôle près de la gare « il a été maîtrisé par la force puis menotté. Juste après son immobilisation, [il] a fait un malaise et perdu connaissance » apprend t-on dans le 24heures qui relaie la version policière.

Blessé à la tête, il est décédé à l’hôpital.

Cette nuit la police a encore tué, comme elle a tué Lamine il y a trois mois, comme elle a tué Hervé il y a un an, comme elle a battu Claudio et tant d’autres.

Entre rage et tristesse, un rassemblement a lieu ce soir 1er mars, depuis 18h à la Place de la Riponne.

150 personnes sont parties manifester au cris de « We want Mike » et « Fight Police ». Malgré un long arrêt devant l’hôtel de police, ceux-ci ne se sont pas montrés.

A 20h, arrivée devant la gare. Une voiture de pompiers a foncé dans la foule et s’est arrêtée une centaine de mètres plus loin.

A 20h30, après un long arrêt, les 150 personnes, peiné.e.s mais déterminées ont repris la marche et empruntent la rue Chaudron. La police observe de loin, mais fait profil bas.




Source: