5 visites

Le 24 juin, à 21h, 27 corps gisent sans vie, à l’hîpital de Nador au Maroc
27 migrants assassinés, 27 vies arrachées


Et d’autres entre la vie et la mort

Un nombre inconnu de blessés laissés agonir sans secours

Un traitement d’une sauvagerie sans nom

Que les images, Que les vidéos parlent

La voix n’a plus de mots, La voix n’est plus que cris : horreur et barbarie

Aujourd’hui : A la frontiĂšre toute proche entre le Maroc et l’Espagne

Tout contre le mur de la honte de la ville de Melilla

Et dans les mers de la MĂ©diterranĂ©e comme de la Manche : des CimetiĂšres

A qui incombe la responsabilitĂ© criminelle ?

Aux commanditaires : l’Europe officielle

Aux exĂ©cutants : Les États voyous

Le RĂ©gime marocain

L’Europe officielle

Celle qui sous-traite le contrĂŽle migratoire Ă  des États rĂ©pressifs

Celle qui continue à voler en toute impunité

Les richesses de pays, pauvres de leur richesse

Celle qui continue Ă  garder ses intĂ©rĂȘts en Afrique et ailleurs

Au prix de guerres provoquées vidant sols et sous-sols, terres et mers

Sacrifiant des milliers de vies, rĂ©duisant Ă  l’esclavage des enfants

Pour s’approprier : minerais rares, or, diamants, pĂ©trole


Celle qui attise la haine

Accusant migrants et immigrés de manger son pain, de profiter de ses aides

Faisant des ceux qui sont volés, les voleurs

Et les responsables de la misĂšre des siens

Le RĂ©gime marocain

Celui qui n’hĂ©site pas Ă  utiliser ses propres enfants

Aux portes de Melilla

Comme une honteuse carte de négociation

Une opĂ©ration marchande entre le royaume et l’Europe

Sacrifiant le droit à la protection de l’enfance

Celui qui mĂšne la chasse aux migrants

A la demande de ses maĂźtres

Celui qui par les mains de sa police

Vole, maltraite, affame

Et aujourd’hui assassine

Des frĂšres Ă  nous dont nous portons le deuil

Que tous les coupables
Etats, Polices, Personnes
Soient jugĂ©s !
Le crime ne doit pas rester impuni

Que tous les accords de la nouvelle « traite humaine Â» soient abolis !

Que l’humanitĂ© de toutes et de tous se soulĂšve

Pour que la barbarie ne gagne pas !

L’ATMF appelle les instances onusiennes pour qu’elles mĂšnent une enquĂȘte indĂ©pendante, afin de dĂ©terminer les responsabilitĂ©s de ces crimes Ă  tous les niveaux de l’Etat marocain.

L’ATMF appelle Ă  abroger les accords bilatĂ©raux entre le Maroc, l’Espagne et l’Union EuropĂ©enne qui sont les outils de sĂ©grĂ©gation contre les migrants et rĂ©fugiĂ©s du sud, ainsi que tous les accords de sous-traitance de l’immigration avec d’autres Ă©tats.

L’ATMF appelle Ă  la dissolution de l’Agence Frontex, bras armĂ© de la mise en Ɠuvre du nouveau Pacte europĂ©en sur la migration et l’asile, dont les pratiques en termes de refoulements, de violences envers des exilĂ©s, de violation des droits fondamentaux des personnes et du droit international sont mises en cause.

ATMF

Conseil d’Administration, 26 juin 2022




Source: Oclibertaire.lautre.net