Septembre 19, 2016
Par Kedistan
96 visites


Dans le prolongement du putsch manqué de juillet, et sur fond d’état d’urgence, consenti par “l’union nationale contre le terrorisme”, qui autorise désormais toutes les concentrations de pouvoirs, et tous les détournements de l’état de droit, ce qui restait de “démocratie” dans la “démocrature”, est mis à mort. Un coup d’état civil permanent est en marche, qui visera demain aussi, soyons en certains, celles et ceux qui croient encore aux soit disant vertus “retardatrices” de “l’union nationale républicaine”.

Il est plus que temps de réagir, après un an de massacres de civils principalement kurdes, un an de répression constante des “forces pour la paix”, la mise au ban des accusés de toute opposition démocratique digne de ce nom.

S’il est déjà bien tard dans cette nuit turque qui risque d’être longue, si nous avons si peu d’illusions sur la capacité des états européens à réagir, eux qui laissent un pays membre de l’OTAN pénétrer sur le sol syrien pour en menacer le Rojava, aux avants postes contre Daech, nous ne devons pas laisser seuls celles et ceux qui se battent encore pour la lumière, avec la dernière énergie.

Aussi soutenons nous de façon large, et faisons nôtre cette initiative du 19 octobre prochain, comme nous sommes également co-organisateurs d’une autre, qui se déroulera fin octobre également à Paris, en soutien aux quartiers et villes kurdes détruites,  (nous en reparlerons).


La démocratie en péril en Turquie

Meeting de soutien aux démocrates et aux défenseurs des droits de l’Homme en Turquie.

Depuis la mise en échec de l’AKP aux élections de juin 2015, le gouvernement turc a décidé de mener une répression sanglante contre la population kurde et de criminaliser toute autre opposition (démocrates, militants syndicaux et des droits des LGBT, défenseurs des droits de l’Homme, avocats, universitaires pour la Paix, journalistes,…).

La tentative inacceptable de coup d’Etat du 15 juillet 2016 est devenue un prétexte à la mise en œuvre d’une répression sans précédent contre l’ensemble des opposants démocrates et bien sur de la population kurde. L’établissement de l’état d’urgence permet au Conseil des ministres, depuis le 20 juillet dernier, de gouverner par décret en suspendant l’obligation du respect de la Convention européenne des droits de l’Homme.

Après l’arrestation de plus 50 000 fonctionnaires dans les premiers jours suivant la tentative du coup d’Etat, le gouvernement vient de destituer, par décret, plus de 11 301 enseignants dont plus de 9 843 membres du syndicat Egitim-Sen. Dans un souci de faire taire l’opposition politique dans les régions en guerre, 28 mairies, dont 24 villes kurdes, sont placées sous tutelle administrative.

Nous dénonçons avec force la répression menée par le gouvernement turc et nous appelons l’UE et le gouvernement français à ne plus être complices, par leur silence, de l’installation d’un régime autoritaire en Turquie. Nous refusons que la démocratie et les droits fondamentaux en Turquie soient sacrifiés sur l’autel de l’opportunisme et au chantage aux réfugiés.

Nous appelons l’ensemble des organisations, des partis politiques, des syndicats et des citoyens épris des valeurs de démocratie et des droits humains à exprimer leur solidarité en participant au meeting de soutien aux démocrates et aux défenseurs des droits de l’Homme en Turquie.

Le mercredi 19 octobre 2016 à 18h30

Salle Olympe de Gouges
15, Rue Merlin – 75011 Paris (Métro : Père Lachaise – Voltaire)
En présence d’invités de Turquie

(Liste des signataires évolutive)
Premiers signataires :

Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie (L’ACORT) • Assemblée européenne des citoyens (AEC-HCA France) • Association de Solidarité France-Kurdistan • Association Européenne pour la défense des Droits de l’Homme (AEDH) • Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale (CEDETIM) • Comité pour le Respect des libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie • EuroMed Droits • Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) • Initiatives pour un autre monde (Réseau IPAM) • Ligue des droits de l’Homme (LDH) • Solidaires • Syndicat National des Journalistes- CGT (SNJ CGT) • Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) • AIDDA • COLLECTIF 3C • Réseau Euro Maghrébin Citoyenneté et Culture (REMCC) • Mouvement du christianisme social • Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) • Association Démocratique des Tunisiens en France (ADTF) • Association des Tunisiens en France (ATF) • Association ARTS ET CULTURES des Deux Rives • Femmes plurielles • Union juive française pour la paix (UJFP) • Women in War • Fédération des Associations des Travailleurs et Jeunes (DIDF) • Fédération Union des Alévis en France (FUAF) …
Personnalités :
Emmanuel Terray, anthropologue • Gus Massiah, économiste altermondialiste • Jean Bellanger, militant syndicaliste et associatif • Bernard Dréano, responsable associatif • Etienne Balibar, professeur émérite (philosophie) • Etienne Copeaux, historien • Gilbert Meynier • Gilles Manceron, historien • Jérôme Gleizes, conseiller de Paris • Gilles Lemaire, militant associatif • Alima Boumediene-Thiery, militante associatif et avocate) • Limam Wajdi, UniT • Chérif Ferjani • Nadia Chaabane • Abdallah Zniber – Militant associatif • ZARRAI zied / RAJ-TUNISIE • Maha Abdelhamid , Doctorante en Géographie Sociale • Bernard Schmid • Odile SCHWERTZ-FAVRAT, militante anti-raciste • Driss Elkherchi président de l’ATMF • Stéphane LAVIGNOTTE, Pasteur • Abdellah Zniber, militant associatif • Mohamed-Lakdar ELLALA, militant associatif • Mohsen DRIDI, militant associatif • Lucie Bacon, doctorante géographe, Migrinter • Marie-Claire Calmus, écrivaine, artiste • Olivier Roueff, chercheur en sciences sociales • Laayari Said, militant associatif • Claude SZATAN, militante associative • Carol Mann, Sociologue, chercheure associée au LEGS • Karim Messaoudi, militant associatif • Abraham Behar,MCU PH Paris VI honoraire • Mohamed BHAR, artiste musicien …
Avec le soutien des organisations politiques :
Ensemble ! • EELV • PCF • MJCF …
Partenaires Média :
Kedistan  …

Evénement Facebook >>


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil




Source: