Avril 24, 2018
Par Squat.net
304 visites


Selon la mairie de Medellín, plusieurs familles ont « envahi » un terrain lui appartenant, dans le quartier Limonar de San Antonio de Prado, communauté autochtone du sud-ouest de Medellín.

Dans la matinée du mercredi 11 avril 2018, la mairie a donc fait recours à la police pour lancer une opération d’expulsion, puisque ce qui importe à toute bonne mairie qui se respecte, ce n’est pas que des gens à la rue se logent mais bien que la propriété privée ne soit bousculée en aucune manière.

Mais comme souvent, les gens ne se laissent pas sortir de chez eux calmement… Alors la police envoie ses flics anti-émeute (l’ESMAD), qui balancent gaz lacrymogènes et coups de matraque, les affrontements font plusieurs blessés, et au moins deux personnes sont arrêtées par les flics.

D’autres terrains seront vraisemblablement bientôt squattés, car qui dit « pas de logement » dit « va bien falloir en trouver un quand même ».

[Sources: Caracol | El Colombiano | TeleMedellin.]




Source: